mercredi 28 février 2007

Communiqué de l'Institut du Bon Pasteur

L’Institut du Bon Pasteur, première communauté traditionaliste fondée sous les auspices du pape Benoît XVI le 8 septembre dernier, va procéder à des ordinations sacerdotales le samedi 3 mars 2007, à 10 H, dans l’église paroissiale de Courtalain (Eure-et-Loir), où a été ouvert cette année le séminaire de l’Institut du Bon Pasteur. L’évêque qui officiera est Mgr Luigi De Magistris archevêque émérite de Nova et ancien grand Pénitencier au Vatican. Les deux futurs prêtres, l’abbé Claude Prieur et l’abbé David Belon, ont effectué l’essentiel de leurs études à Ecône, en Suisse, avant de rejoindre l’Institut du Bon Pasteur lors de sa fondation. Par ailleurs, au cours de cette cérémonie, deux séminaristes seront ordonnés diacres.

C’est la première fois que des ordinations célébrées selon la liturgie traditionnelle peuvent avoir lieu en France dans une église paroissiale. Signe d’une évolution des mentalités, cet événement marque la progression dans notre pays, de la volonté de réconciliation entre les catholiques, affichée dès le début de son pontificat par le pape Benoît XVI et réaffirmée à Lourdes, en novembre dernier, par le cardinal Jean-Pierre Ricard, président de la Conférence épiscopale.

Sur place, après la cérémonie, M. l’abbé Philippe Laguérie, ancien curé de Saint-Nicolas du Chardonnet, aujourd’hui Supérieur général de l’IBP, accompagné de M. l’abbé Guillaume de Tanoüarn, son assistant, animera un Point presse à 13 H pour répondre aux questions des journalistes.

jeudi 1 février 2007

Lettre à nos Amis - n°5 - Février 2007

Je vous dois des nouvelles, puisque l’Institut du Bon Pasteur évolue rapidement et déjoue les pronostics qui donnaient notre petite barque coulée avant même qu’elle n’ait appareillé. Le Centre Saint Paul qui est, à Paris, la « paroisse » du Bon Pasteur, profite lui aussi des vents favorables. C’est dans ce contexte qu’intervient un premier changement. M. l’Abbé David Belon, qui nous a rendu toutes sortes de services depuis la fondation du Centre, a rejoint Bordeaux, qui sera sa première affectation de jeune prêtre. M. l’Abbé Claude Prieur nous a rejoint. Il nous offre son éloquence diaconale, sa science et son expérience. Et lui aussi sera prêtre bientôt – à votre service, à Paris. Car c’est la grande nouvelle de ces dernières semaines : deux premières ordinations sacerdotales dans l’Institut, l’Abbé Belon et l’Abbé Prieur. Le jour s’approche à grands pas ; la fête est fixée au 3 mars prochain à Courtalain. Dans moins d’un mois cette grande grâce s’étendra sur toute notre famille.
Que dire de l’Abbé Belon : la traversée du désert qui lui a été infligée depuis son renvoi sans motif du séminaire d’Ecône l’a laissé extrêmement serein. Avec le sourire et cette petite distance inimitable qu’il sait mettre entre lui et le monde, il a rendu quantité de services à notre installation, assurant l’intendance de notre cantine – avec un goût prononcé pour les légumes. Moi qui suis un homme du pied du mur, je peux dire qu’en un an et demi il ne m’a jamais dit non.
Que dire de l’Abbé Prieur : il arrive parmi nous et c’est plus délicat. Je ne voudrais pas que des nuages d’encens l’empêchent d’avancer. Mais sachez qu’il a supporté un long noviciat (26 ans de diaconat) avant d’accéder au sacerdoce. Il a pourtant été mêlé de près à plusieurs des grandes aventures de la Tradition depuis 30 ans, il vous racontera cela mieux que moi. Pour lui la dernière aura été la bonne : notre Bon Pasteur dont il est, en tant que diacre, l’un des membres fondateurs.
Chers amis, le Centre Saint Paul s’étoffe, les gens se pressent toujours plus nombreux aux messes du dimanche : nous en avons d’ailleurs rajouté une à 10h.
Mais et c’est je crois la première fois que je tends ainsi la main ; j’ai besoin de votre aide pour conjurer les hauts et les bas de notre trésorerie. Vous soutenez sans doute toutes sortes d’œuvres. Dites vous, si vous êtes dans l’embarras du choix, que le Centre Saint Paul représente à Paris la Tradition qui bouge.
Lorsque chacun reste mordicus sur ses positions défensives, cela ne gêne personne. Nous sommes à Paris la Tradition qui gêne parce que nous sommes la Tradition qui bouge…
Le 3 mars, représente une date fondatrice pour nous tous. Ayons à cœur, si nous le pouvons, d’être présent en cette circonstance lumineuse, qui est comme le dit l’Abbé Laguérie « le baptême de l’Institut du Bon Pasteur ». Merci à tous parce que c’est par vous que nous avançons!
Abbé Guillaume de Tanoüarn

Ordinations à Courtalain
De Paris un car est à votre disposition. Vous pouvez réserver votre place pour 35€ aller-retour. Si vous préférez faire en voiture les 2 heures qui séparent Coutalain de la capitale, n’oubliez pas de réserver dès maintenant votre place au grand repas au prix de 22€ organisé par l’Abbé Aulagnier. Les chèques sont à libeller à l’ordre de l’ADCC. Si vous nous faites un don, merci de faire des chèques distincts pour recevoir un reçu fiscal.

Autres nouvelles…
Monsieur l’abbé Paul Riquier qui avait aidé notre Centre et qui exerçait son apostolat auprès des enfants de l’école de la Croix des Vents à Sées est décédé le 11 janvier. Priez pour lui.
Le 1er février a été signé une convention entre Mgr Ricard et l’I.B.P. érigeant St Eloi en paroisse personnelle, de rite propre.
Le 4 février dernier 4 séminaristes et un frère de Courtalain ont pris la soutane à St Eloi.
Le 15 février prochain l’Abbé Berche va recevoir les seconds mineurs des mains de Mgr Haas au Liechtenstein.
Cette année les conférences de Carême seront prêchées par l’Abbé Prieur tous les dimanches à 16h30 au Centre.