mardi 19 juin 2012

Ca bouge dans le Tradiland

Mgr Fellay - photo classique
et photo (à la diffusion) plus récente
[MàJ du 19/06/2012 - 18H30] Un rapide mot en passant pour vous dire que j’ajoute deux blogs à la liste déjà assez longue de nos tradiliens. Il s’agit respectivement de sisciresdonumdei et de catholique-refractaire issus tous deux [de l'effacement] du forum Fecit. Sur ‘Si Scires Donum Dei’, on trouve [une ligne accordiste]. Sur ‘Refractaire’ on trouve (le ton d’) Austremoine. Puissent-ils suivre de conseil du Père Faber (cité ci-dessous par Ernest Hello) selon qui «si tout à coup un homme regardait avec amitié les autres hommes, et envisageait leur conduite avec l’interprétation favorable, cet homme […] aurait tout à coup une puissance de persuasion qui étonnerait lui-même et les autres, parce qu’il aurait l’esprit contraire à l’esprit de contradiction.» Puissent les uns et les autres s’en inspirer?

12 commentaires:

  1. Oui, si tous les traditionalistes s'unissaient pour la défense de la foi, ce serait merveilleux.
    Malheureusement, chacun accommode sa foi à son ignorance et à sa paresse. L'individualisme et le subjectivisme ambiants ont gagné presque toutes les âmes.
    Il faut certes faire son possible pour évangéliser les âmes de bonne volonté. Mais il y a des limites. On ne peut pas perdre son temps avec ceux qui refusent l'évidence (Notre-Seigneur en parle et leur dit qu'ils n'auront que le signe de Jonas).
    Mgr Lefebvre a déjà soumis à Ratzinger toutes ses objections (Dubia) et la réponse qu'il a reçue a été "pire qu'Assise" selon Mgr Lefebvre. Les discussions doctrinales de 2009-2011 n'ont rien apporté et étaient parfaitement inutiles.
    DH contredit mot pour mot Mirari vos et cela suffit pour condamner le concile.
    Par contre, avec des fidèles égarés par les erreurs conciliaires ou étrangers à la religion, la bienveillance est de rigueur, au contraire notre coeur fond devant les âmes aspirant à la vérité, réellement assoiffées, et ce que nous leur transmettons, c'est l'amour du Christ et de l'Eglise, le sens du sacré, de la contrition des péchés, nous essayons de les amener à ce qui nous a nous-mêmes fait fondre dans le Christ, afin qu'ils trouvent eux-mêmes le Saint-Esprit par la prière et les sacrements (les vrais). Parce que nous avons pitié des brebis égarées, sachant que nous avons été nous-mêmes sauvés pareillement. C'est le Christ qui est venu nous tirer du roncier par l'intermédiaire d'autre hommes, et finalement par les prêtres et les sacrements.
    Nous voyons le Christ dans chaque homme, parce que créature de Dieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devriez commencer par avoir pitié de vous-même car vous n'êtes pas encore sauvé... racheté oui mais votre salut tient avant tout à votre conversion et avec autant de certitudes, je crains que le Christ ait du mal à vous reconnaître...
      Votre théologie défaillante est donc inquiétante, malheureusement vous la partagez avec tous les donneurs de leçon, ce qui explique largement la situation de crise dans laquelle nous nous trouvons effectivement et notre incapacité à apporter le Christ aux autres, puisque nous préférons leur apporter notre doxa, nos interdits, notre façon de voir...

      J'adore votre phrase lapidaire "DH contredit mot pour mot Mirari Vos"... Il faudrait écrire "ce que je comprends de DH contredit ce que je comprends de MV" ! Et c'est ce que je lis d'ailleurs. Autant vous dire que cela ne m'inquiète pas. Moi, ce qui m'intéresse, c'est ce que nous enseigne l'Eglise, pas ce que n'importe quel individu, dans un démocratisme échevelé, croit comprendre de la doctrine, en en faisant au passage avec un orgueil hallucinant la pierre de touche de la foi !

      Il ne s'agit pas d'unir les traditionalistes pour la "défense de la foi" : la foi n'est attaquée que par notre ignorance, la foi est inatteignable : les "attaques" des hommes ne peuvent l'amoindrir et l'Eglise est assurée d'en conserver fidèlement le dépôt jusqu'à la consommation des siècles, c'est le dogme.
      Il s'agit de se convertir, de prier et de s'instruire de son catéchisme.

      Supprimer
    2. ILs ont fait de la tradition une idole païenne...Oui, la plupart des prêtres de la FSSPX sont des mondains car ils ont l'esprit du monde qui consiste avant tout à se glorifier dans ses oeuvres et à croire que ce sont eux qui vont restaurer la foi et le catholicisme dans les coeurs , les âmes et les consciences.
      Cet esprit est le fruit du schisme et des erreurs doctrinales de la FSSPX qui n'a jamlais fait son mea culpa jusqu'à ce jour...Et les plus opposants, les plus réfractaires sont aussi ceux qui sont les moins prompts à faire ce mea culpa qui les mettrait instantanément sur la Croix!
      Vous le voyez, l'impasse est totale et absolue.Non seulement la FSSPX est spirituellement morte, mais les fruits mauvais et pervers de ses divisions vont continuer à se répandre, minant les âmes et les coeurs du dernier carré des catholiques de tradition, qui continueront à se prosterner devant cette vieille idole paîenne par ailleurs récupérée à son profit par l'apostat de Rome...
      "Sans moi, vous ne pouvez rien faire" a dit Notre-Seigneur.
      La tradition n'est plus au service de la foi!
      L'inversion est diabolique et voulue, désirée car nécessaire à ses plans par la Rome apostate.

      Supprimer
    3. D'accord avec le début de votre commentaire, jusqu'à "de ses divisions vont continuer à se répandre, minant les âmes et les coeurs du dernier carré des catholiques de tradition" c'est aussi ce que je pense.
      Mais, ensuite, patatras, il est question de "Rome apostate", bref un texte sédévacantiste !
      Juste un texte qui débute comme un appât, un piège pour emporter l'adhésion, pour que l'on y morde mieux, avant de tomber dans le piège si possible.
      Le sédévacantisme qui gangrène tout, qui pourrit tout, qui divise.
      Ne vous inquiétez pas, quand la FSSPX aura un statut normal dans l'église catholique romaine, vous récupérerez des miettes, oui, que vous entraînerez dans vos errances et votre grotesque. Et comme l'enfer est divisé contre lui-même, et qu'entre sédévac', on se bagarre à qui mieux mieux, vous continuerez à faire scission, à vous atomiser, à faire des groupes, et des sous-groupes, et que chacun va élire son pape d'opérette. Pauvres gens.

      Supprimer
    4. Merci merci mille fois cher ami de votre rage infernale! VOus dites avoir failli tomber "dans le piège" (de la foi catholique?) et puis "papatras" vous vous aperçutes que l'auteur était "sédévacantiste" , péché irrémissible aux yeux de tous les mondains-tradis et autres schismatiques les yeux rivés par un aveuglement surnaturel sans pré=cédent sur les illusions mortelles de la tradition incarnée notamment par la dite Fraternité.
      Je vous laisse à vos fantasmes non catholiques et à vos "papes d'opérette". "pauvres gens" dites-vous?Sans doute nous sommes tous de misérables créatures pécheresses aux yeux de Dieu mais sur un plan strictement de foi et ecclesial vous êtes bien plus à plaindre que moi et mes semblables dans la mesure où nous refusons toute compromission avec l'erreur.
      prenez garde le trésor de la foi est fragile et les démons qui sont à Rome vous transmuterons sans même que vous vous en aperceviez.Mes prières vous sont d'ores et déjà acquises afin que vous ne sombriez pas complètement.Cordialement.

      Supprimer
  2. Deux extraits du post de Guy Robin :

    "Mgr Lefebvre a déjà soumis à Ratzinger..."
    "Nous voyons le Christ dans chaque homme, parce que créature de Dieu."

    Visiblement, Robin voit le Christ dans Mgr Lefebvre et Satan dans le dénommé Ratzinger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai bien l'impression!

      Supprimer
  3. ça bouge dans le Tradiland ? on veut bien le croire mais il faut admettre que certains traditionalistes divaguent ou pire radotent. Monsieur Robin est visiblement touché par "la grâce" et appartient aux bienheureux, nous pauvres de nous ! nous sommes avec 'Ratzinger" dans l'erreur : nul doute que nous brûlerons en enfer !!! bon on peut passer à autre chose....
    Parlons de la Tradition et faisons-la vivre mais on n'est pas obligé de fréquenter tous les "traditionalistes" : certains sont aussi ennuyeux que les débats des "mardis des bernardins"...j'ai hâte que la réconciliation se fasse mais si elle ne se fait pas et bien j'espère que l'on parlera des vrais problèmes et qu'on laissera la partie de la "famille" là où elle est et où elle se complaît visiblement.
    Patricia

    RépondreSupprimer
  4. Bon d'accord c'est ça mais nous sommes tous des pécheurs sauvés ! Non ?

    Les intégristes de l'ecclésialement correct oublient eux souvent de dire que l'église "réelle",en tous cas visible et sociologique,a pu se soumettre par confort et mondanité au monde tel qu'il va et qui ne va pas forcemment bien.
    Cannoniser, de fait, les institutions internationales,sociétés des nations, onu , fmi , le gouvernement mondial et le multiculturalisme avec le relativisme qu'il implique a été et est de fait une ambiguité,compromission et erreur fondamentale.
    Ainsi l'Eglise apparait comme l'auxiliaire,utile et toléré, des grandes puissances et des puissants , membre de l'onu des religions, tant qu'elle transmet le message faussement tranquillisant de paix universelle dans la tolérance universelle....pendant que des gens meurent de faim, de violences et mauvais traitements, des chrétiens sont assassinés(et on ose à peine désigner les coupables) et pendant que des cyniques se vautrent dans des palais et dans la luxure.

    Cette Eglise la s'éteint doucement et ne suscite pas de vocations....Elle a perdu sa raison d'être.

    Elle a besoin de batisseurs courageux et avisés et pas de "traditionnalistes" tirant sur tout ce qui bouge....

    RépondreSupprimer
  5. Oui c'est ça Patricia bien d'accord mais si vous nous parliez d'avantage des "mardis des bernardins"...et de leur logorhée infiniment ennuyeuse propre à décourager les foules.

    L'Eglise officielle, et bien pensante, est responsable, en principe, de la transmission et de l'annonce.
    Les pasteurs en charge du troupeau portent une plus lourde responsabilité ....

    RépondreSupprimer
  6. (lui n'est pas monté sur une croix pour vous sauver)

    RépondreSupprimer
  7. A Antoine

    attention, il y a confusion. Ce n'est pas "notre" doxa, "nos" interdits... mais une déclinaison du CREDO réalisée depuis plus de 15 siècles,avec l'accord de l'Eglise donc du Christ. Nous croyons donc à la doxa, aux interdits transmis par l'Eglise et ce contrairement à ce que vous semblez imaginer et ce pour notre bonheur justement. L'homme n'aime pas faire pénitence, c'est un fait, pourtant s'il se dirigeait sur cette voie, sous le regard du Christ, avec l'aide de sa grâce pour palier les difficultés, il expérimenterait à terme quoique l'on en pense le bonheur, le vrai. Le Christ nous demande de sacrifier "nos" caprices à l'aide de la doxa, les interdits car Il veut pour nous un plus grand bonheur. ALors c'est sûr le diable lui va vous proposer la facilité, les jouissances immédiates mais c'est pour notre plus grand malheur, hélas (soit dit en passant, lui n'est pas monter sur une croix pour nous sauver donc de nous il s'en fiche, il est méchant!).
    Quant à dire que les tradis sont mondains, c'est un peu fort car on n'en voit pas beaucoup se précipiter dans les diners mondains là où les peoples aiment se réunir. Ils sont plutôt discrets et prient pour la conversion du monde, à ce titre on devrait plutôt les remercier que les juger. D'ailleurs méfiez vous de cet argument, au demeurant bien mondain, de considérer les tradi comme des gens stricts, fermés et sévères peu enclins à la charité avec leur prochain, peut être que pendant que vous les jugiez ainsi ils priaient pour que votre âme soit arraché de l'enfer. C'est donc plutôt de la reconnaissance qu'il faudrait leur témoigner car prenez garde qu'au jugement dernier, ces personnes que vous avez jugées ainsi ne se rient pas à leur tour en toute justice de votre folie (humaine) qui vous condamnera. Aujourd'hui vous riez et demain vous pleurerez quant à vous mes élus vous pleuriez et maintenant vous riez.
    Je m'adresse aussi aux jeunes générations en leur demandant de considérer que malgré le temps d'apostasie que nous traversons, c'est indéniable, ils ont la grâce d'avoir des paroisses tradi dans leur secteur géographique. On constate ici les bons fruits qu'ils répandent alors que je peux témoigner de façon historique des dégats causés par l'application du concile vatican II. Le paroxysme a été atteint dans les années 80. J'aurais aimé rencontré à l'époque une paroisse tradi, leur détermination et leur patience malgré leurs épreuves démontrent qu'ils venaient du bon arbre en contraste avec cette pastorale moderno nocive. Nos parents dans l'ensemble n'ont pas su ou pu réagir trop influencés par ces pasteurs iréniques.Quel temps perdu, quel gâchis voire quelle perte d'âmes durant cette triste époque. Je dis Deo gratias pour les voies qu'a prises NSJC afin que tout le troupeau ne disparaisse pas pour autant complètement. C'est pourquoi les plus jeunes, profitez bien de ce que vous donnent vos pasteurs les plus tradis, ne les critiquez pas mais soutenez les quant aux autres (moins tradis) priez pour eux, NSJC et la VM ne resteront certainement pas insensibles à vos demandes...

    RépondreSupprimer