mardi 25 août 2015

Un monde où la haine domine

C’était aujourd'hui, le jour de la saint Louis. Emmanuelle Cosse nouvelle présidente de Europe Ecologie Les Vers a expliqué que la France pouvait et devait accueillir encore beaucoup d’immigrés. Et elle fait une comparaison : le Liban en a accueilli jusqu’à la proportion de 25 % de sa population. Pourquoi pas nous ? Cet angélisme a quelque chose de renversant ! Le Liban, parce qu’il avait accueilli des centaines de milliers de Palestiniens dans un pays aux équilibres intercommunautaires difficiles, a vécu un quart de siècle de guerre civile et les plaies ne sont pas parfaitement refermées. Elles pourraient se rouvrir d’un moment à l’autre. Pour désigner ce phénomène de désordre latent et constant, on a créé un mot : libanisation. Mais Emmanuelle Cosse n’a pas peur de souhaiter à la France les mêmes pourcentages. Avec les mêmes effets ? Une libanisation de la France ?

On s’est habitué à ce que les Verts disent n’importe quoi. D’une certaine façon, il sont là pour ça… Mais quand ils parlent des migrants, ils disent tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Après tout, plus il y a de consommateurs, plus les marchés sont juteux. Multiplions les Français de papier, qui ont tout à acheter dans leur nouveau pays, et l’on aura tout à y gagner. Le secret de la relance est peut-être dans ces migrants hâves et dépenaillés, qui vont faire, avec les subventions de l’Etat, d’excellents consommateurs.

La rhétorique charitable de l’ouverture à l’autre procède en réalité d’un  calcul sordide : les  Européens ne font plus d’enfants, il faut les remplacer. Il n’y aura même pas besoin d’aller chercher des remplaçants : ils viennent d’eux-mêmes. Ainsi M. Thomas de Maizière, ministre allemand de l’Intérieur, a revendiqué « plus de 800 000 demandes d’asiles pour 2015 ». Ce chiffre est plus important que celui des naissances dans ce pays :  en 2014, il y a eu en Allemagne 675 000 naissances ( et accessoirement 905 000 décès). L’Allemagne, pourtant en déficit démographique, ne pourra pas garder tout le monde insiste le ministre. L’Union Européenne propose carrément 6000 euros par personne « relocalisée », en attendant les sanctions pour ceux qui ne voudraient pas concourir à la relocalisation.

N’en déplaise à Emmanuelle Cosse, le raisonnement pro-migratoire n’est pas humanitaire, il est économique et démographique. D’où son succès et les subventions que proposent l’UE aux pays volontaires pour plus de migrants. Le problème c’est qu’il y a bien d’autres paramètres que l’économie dans une vie d’homme. Le spectre d’une libanisation de l’Europe n’est pas à exclure, oh ! non pas une guerre générale, mais le développement d’espaces où la sécurité intérieure sera de plus en plus difficile à établir et où l’identité culturelle et civilisationnelle aura brusquement muté. Peut-on refuser de recevoir des migrants ? « La Commission européenne doit agir contre les pays-membres qui n’assument pas leurs devoirs » a insisté Thomas de Maizière. Avis à Victor Orban, qui a élevé un mur pour empêcher les migrants, arrivant par hordes depuis les Balkans, de rentrer dans son Pays, la Hongrie.

Ce qui est clair c’est que nous entrons dans un monde nouveau, où les chiffres prouvent l'inutilité de la rhétorique antiraciste des années 80 et 2000 : hors sujet ! Ce n’est pas un problème de race ou de racisme qui se pose à l’Europe aujourd’hui, mais un problème de civilisation. La multiplication des attentats ou des tentatives d’attentats effectuées par des pieds nickelés est extrêmement inquiétante. Que se passe-t-il à Roye chez les Gens du voyage ? En tout cas, rien ne semble devoir arrêter les vocations de terroristes, même pas l’incompétence ! Ayoub El Khazzani, ce Marocain vivant en Espagne et qui se déplace si facilement dans l’Europe de Schengen, montant dans un train avec sa kalachnikov et ses neuf chargeurs, c'est un bleu ! Il est tombé sur des gens courageux (pas de Français ?). Mais, quel qu'ait été le résultat de l'attaque,  le fait montre que nos sociétés ne sont plus capables d’assurer leur sécurité, d’exclure la violence de leur sein, en proposant une vision commune du monde, un bien commun à partager. Il n’y a pas de partage possible, lorsque, pour des raisons géo-politiques et religieuses, la haine domine régulièrement par voie de fait.

[Bonus track ajouté par le webmestre] En 1992, le politologue Patrick Timsit (Michou, dans La crise de Coline Serreau) répondait par avance à Emmanuelle Cosse, à Bernard-Henri Lévy, et à quelques autres humoristes. Extrait:

27 commentaires:

  1. Bien d'accord avec vous ce n'est pas un problème de racisme mais je dirais plutôt civilisationnel que de civilisation. Civilisation c'est un état, civilisationnel c'est un mouvement. Et c'est de cela dont il s'agit, de la décadence de la civilisation qu'on peut désormais qualifier d'antérieure pour ne pas agresser certaines oreilles en disant passée ( suivez mon regard lol )
    On nous a habitué à décrire la décadence comme un phénomène sociétal concernant la défunte aristocratie ou la haute bourgeoisie alors que çà concerne tout le monde! Tout le monde par la société de consommation qui a, en quelque sorte, "démocratisé" ce phénomène. A ma connaissance personne n'a étudié ce phénomène. A part les physiciens qui parlent d'entropie, perte d'énergie et, depuis que les "quantistes" se sont mis de la partie on parle de l'entropie comme désordre.
    En gros c'est l'installation! Le peuple juif une fois installé avec David et Salomon s'est mis à se déchirer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le pb c'est cette manipulation des esprits par des pasteurs se disant les disciplines d un homme dieu qu'ils ont oublié depuis longtemps du moins de sa parole :" mon royaume n'est pas de ce monde" parole pourtant prêchée. Question : pourquoi tout ce démenti à une signature dans soit disant une charité et une communion d'esprit qui reste à definir. Desolé. Consternant.

      Supprimer
    2. La charité n'est pas une rhétorique mais consiste en un sentiment et des actes. Quant à l'ouverture à l'autre elle n'est pas entièrement la charité, mais elle en procède comme moyen de socialisation et de "bien vivre entre soi" accessible à tous (benoît xvi : deus caritas est) par ex par le respect socialisant en lui même et quant à l'accueil de ceux qui souffrent eux aussi dans leur chair je préfère me taire.

      Supprimer
  2. L'Allemagne, 800.000 entrées dites-vous? je crains que vous soyez loin du compte, car il faut y ajouter les 400.000 entrées de l'immigration légale et "normale". Ce qui nous fait, pour 2015, 1.875.000 nouveaux visages, dont 36% naissances sur le sol - qui comportent des naissances 'étrangère'. Bref, l'Allemagne a choisi depuis quelques années (et depuis quelques années seulement) de se faire grand-remplacer. Voyez les photos des foules de la RDA, et dites vous bien qu'il y a une génération seulement, les zones où se déroulent aujourd'hui des manifs de type pegida étaient allemandes à 100%.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qu'est-ce qui vous fait penser que c'est 'depuis quelques années seulement"?

      Supprimer
    2. @ "roger26 août 2015 19:39"
      Les chiffres me le donnent à penser, et n'importe qui pourra le vérifier via google.

      Supprimer
    3. Vous dites encore :"l'Allemagne a choisi..." Sachez qu'en matière démographique aucun gouvernement n'a choisi quoi que ce soit! Faire des discours bien sûr c'est le job des politiques ( et c'est pourquoi ils sont souvent traités de menteurs of course ).
      L'Allemagne n'a certainement jamais choisi de se faire grand remplacer parce que ce choix ne lui appartient pas et pas moins, bien sûr, qu'aucune autre nation.

      Supprimer
    4. Je répète que "l'Allemagne a choisi...". Je n'ai pas écrit "le gouvernement allemand", j'ai écrit "l'Allemagne". Et puisqu'il n'y a pas à balancer entre l'inconvénient de se répéter et celui de ne pas être compris, je le redis: "l'Allemagne a choisi depuis quelques années de se faire grand-remplacer".

      Supprimer
  3. Bien sûr, vous avez raison monsieur l'abbé.
    La haine souffle, pour l'essentiel, de l'islam qui, depuis 1500 ans, tente d'imposer son "diktat" à toute la planète. Par tous les moyens; à l'instar de tous les régimes totalitaires. Voir, plus près de nous, les système communistes et nazis. Les mêmes causes produisant les mêmes effets suscitent des gens qui se battent - eux aussi, par tous les moyens - et des gens qui se soumettent, les plus nombreux. Ce fut le cas des Français en Juin 1940. Tel ne fut pas le cas des Anglais. Il est vrai qu'un bull-dog charismatique, sut galvaniser ses compatriotes. Qui se souvient chez nos jeunes maintenus dans l'ignorance d'un certain Winston Churchill? Mais pour mon pays, ma patrie, la France, j'ai beau scruter la "route qui poudroie", je ne vois venir personne d'équivalent.
    Heureusement il y a internet, ce défouloir général qui permet de gueuler sans passer aux actes.
    "That's folk!" comme disent nos amis américains, soudain redécouvert .
    Enfin 'il faut savoir rêver" disait Lénine. Un connaisseur.
    WILLY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En juin 1940, les Français auraient "choisi" de perdre la bataille? A peu près autant que nous choisissons les intempéries. C'est à dire pas plus (ou pas moins) que les Britanniques, qui ont eux aussi été défaits, et chassés du continent.

      Supprimer
    2. d'accord avec vous il ne faut rien exagérer!

      Supprimer
  4. La déclaration de Dame Cosse confirme que les écolos sont composés d’imbéciles, d’incompétents et de dangereux individus. Soutenir que le Liban est un modèle d’intégration pacifique démontre que ces gens sont dénués de jugement et de discernement. Pour eux, un pays qui est en voie de libanisation, c’est une bonne nouvelle ; un continent qui subit le même sort, c’est un vrai bonheur !!!! On peut donc en conclure qu'ils considèrent toujours la révolution comme un bienfait et donc, la guerre civile.

    M' enfin, comme dirait Gaston, aujourd’hui on a appris que François de Rugy a décidé de quitter le rafiot écologiste et donc encore un écologiste en moins ce qui est une vraie bonne nouvelle. Ils sont dangereux mais de moins en moins nombreux.

    Quant aux clandestins, je crois que la position actuelle du gouvernement Merkel est finalement positive puisqu’elle peut, je crois, contribuer au réveil civilisationnel de l’Allemagne. Les allemands de souche vont peut être commencer à prendre conscience que l’Allemagne de leurs ancêtres peut disparaître.

    L’afflux de ces clandestins peut rapidement créer un sursaut nationaliste Outre-Rhin. C’est une affaire à suivre de près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Quelques considérations sur le phénomène migratoire:

    1. Du pmoint de vue des droits de l'homme: peut-on interdire ou limiter les migrations dès lors que "la liberté d'aller et venir" est affirmée par un texte qui nous engage, au moins sur le plan déclaratif?

    2. Du point de vue moral et économique:

    a) peut-on limiter la liberté de circulation des personnes si l'on ne met aucun frein à la liberté de circulation des biens, si une marchandise agricole produite en france fait le tour du monde avant d'atterrir à nouveau dans notre assiette ou si un ordre de change donné par un actionnaire, à son insu liquidateur du salariat autochtone, est donné et exécuté plus vite que ne sera jamais organisé le trafic des passeurs?

    b) Les immigrés clandestins sont-ils les plus grands consommateurs de notre richesse nationale? Eux et "les travailleurs détachés" ne contribuent-ils pas au moins dans une mesure équivalente à la production de cette richesse?

    S'il y avait un lien essentiel entre immigration et pouvoir d'achat, comment expliquer que la radicalisation islamiste ait choisi pour terreau principal notre sous-prolétariat, autochtone ou immigré? L'islamisme en france concerne les laissés pour compte de l'éducation et du pouvoir d'achat.

    3. Du point de vue de la civilisation: peut-on encore parler de civilisation:

    a) Si celle-ci n'assure pas sa transmission (cf. le point précédent), mais aussi

    b) si celle-ci est trop mondialisée pour être multiple? Car contrairement à la culture, la civilisation n'existe qu'en relation avec du multiple, après avoir existé par opposition à la barbarie. La civilisation est en effet le capitale ou le patrimoine d'une certaine ère géographique ou culturelle.

    4. Choisit-on "de se faire grand-remplacer", ou bien l'immigration de masse est-elle un effet conjugué de la révolution des transports et de la déstabilisation des pays d'émigration, jointe à une propagande qui fait croire aux émigrants qu'ils trouveront un Eldorado dans les pays d'accueil, propagande dont on s'étonne qu'elle puisse emporter la croyance, étant donné quele monde peut être affamé ou privé de médicaments, il n'est presque nulle part sevré de moyens de communication.

    4. Doit-on avoir une vision européo-centrée du phénomène migratoire dès lors que les pays qui souffrent le plus de ce phénomène sont actuellement la turquie, la Libye et la Tunisie, et en europe l'Italie et la Grèce?

    5. La migration de masse produit-elle encore une conquête dans le monde post-colonial, où la conquête est l'influence et où les populations potentiellement invasives viennent de contrées qui ne sont pas entièrement homogènes?

    6. Les vocations au terrorisme ne sont-elles pas le fruit éminemment prévisible du monde d'après la première guerre du golfe qui n'a jamais cessé ses ingérances gendarmesques depuis qu'il y a pris goût par cette première coalition de tous contre un? Accessoirement, les pays arabes ont mieux su se coaliser contre Saddam Hussein et depuis dans toutes les aventures américaines que la Ligue arabe, pourtant créée à cet effet, n'a su lever une armée pour défendre la Palestine? Par conséquent, les Arabes sont les premiers ennemis des Palestiniens, eux et non pas les sionistes, ils ne devraient jamais l'oublier.

    7. Enfin, ne peut-on pas mesurer la baisse du niveau de la classe politique française à ce que le tombeur de Jean-Marie le Pen, l'énarque Philippot, à la tête d'un parti pour le patriotisme parricide, s'est récemment déclaré contre le droit d'asile comme il a affirmé sans autre forme de procès lors des élections européennes n'être pas du tout européen? (cf. son interview récente chez Jean-Jacques bourdin et son itterview de l'époque à l'émission: "Face aux chrétiens")?

    RépondreSupprimer
  6. Charlie Bedo Rentrée29 août 2015 à 17:54


    Pour les uns ce sont des poussières d’empire malodorantes. Pour les autres c’est le plus grand domaine maritime du monde. Pour ce qui nous concerne nous savons enfin à quoi peut servir l’île dite Bourbon : à récupérer des pièces détachées d’avions, égarées par mégarde par des pilotes peu méticuleux.

    Chaque jour que Dieu fait il arrive un évènement permettant à François le poupin de se montrer aux foules télévisuelles ravies. On l’a donc vu au bord du canal de Suez dans une mise en scène digne de Cecil B. DeMille. Il n’allait pas manquer l’inauguration d’un nouveau tronçon d’autoroute.
    Boudiné dans son petit costume bleu il apparaît juché sur un haut mastaba à côté du pharaon. Placés en contrebas 40 chefs d’état (au moins) les contemplent.
    On sait magouiller dans un congrès du PS et on se retrouve dans les livres d’histoire.

    Sissi 1er, de la quinzième dynastie après le prophète, est un « militaire de formation ». Son idée d’élargir le canal se veut d’ordre économique. Mais n’y aurait-il pas une préoccupation stratégique ? La région est peu sure. On a déjà vu des hordes déchaînées se ruer et se retrouver en quelques heures aux portes du Caire.
    Le canal élargi deviendrait alors une barrière défensive naturelle fortement dissuasive. Quoique, dans cette partie du monde, des peuples en retraite ne sont pas forcément retardés par l’élément liquide.
    Un jour, pour rire, un professeur du Collège de France –Temple du Savoir et de la Raison - égyptologue distingué, rappela même qu’il y avait dans ce coin des gens qui marchaient carrément sur l’eau.

    L’habitude d’entailler cet isthme pourrait à la longue avoir des conséquences inattendues. Ce lien fragile qui lie l’Afrique à l’ensemble eurasiatique pourrait se rompre. Tel un bateau ivre, l’Afrique se mettrait à dériver jusqu’à s’arrimer à l’Antarctique. On imagine toutes les séquelles d’un tel cataclysme. La plus prégnante s’impose aussitôt.
    Avec Alger à 15 heures de vol de Paris et la nouvelle nature océanique de la Méditerranée tout serait à reconsidérer chez les passeurs comme chez les migrants.
    Le coup du passage serait si élevé que seules les familles royales et les chefs de tribus et de clans pourraient s’offrir le voyage. Alors, les peuples d’Afrique, débarrassés de leurs classes dirigeantes, auraient quelques chances d’accéder à un avenir heureux.

    Pour le 15 Août toutes les cloches du pays ont sonné. Les mahométans de France ont pris peur. L’affaire n’est pas sans conséquence. Ils ont été confortés dans leur volonté d’interdire toute édification d’église dans leurs pays d’origine. Il n’est pas question d’interférer avec les harmoniques dissonantes de leurs muezzins.


    Le versement de la prime de rentrée, c’était le marronnier médiatique du jour. Une petite dame de France se déclara satisfaite. Elle pourra faire face aux frais scolaires de ses 3 enfants. Elle aura même un petit rabiot : « Avec ce qui me restera je ferai donner des cours de musique à mes enfants » !
    On avait les larmes aux yeux. Des cours privés supposons-nous. Car cette mère avait probablement eu connaissance des déclarations de la petite fleur d’Asie qui s’occupe pour nous de la culture.
    Cette dernière entend «réfléchir avec les collectivités locales à la manière dont on peut faire évoluer les pratiques pédagogiques des conservatoires….mettre l’accent sur les pratiques collectives, faire entrer le hip-hop ou des danses indiennes et asiatiques, soit des pratiques qui permettent de démocratiser l’accès aux conservatoires » qui « ne sont pas des réserves élitistes pour enfants déjà socialement favorisés mais au contraire un vrai instrument de démocratisation ». Il faut « S’écouter en écoutant les autres. Manipuler des fichiers audiométriques pour construire une courte pièce musicale ou pour enrichir des présentations multimédias ».
    Fermez le ban.

    RépondreSupprimer
  7. Charlie Bedo Rentrée29 août 2015 à 17:58

    Un roi d’Arabie eut la malencontreuse idée de venir passer ses vacances chez nous. Il s’installa dans son bordj de la Côte d’Azur avec son harem et sa suite d’un millier de personnes. Un pont-levis mécanique fut installé pour l’accès direct à l’unique plage du coin qui fut interdite aux autochtones.
    On signala la présence du chikungunya ; des farceurs peut-être. Sa Majesté alla terminer ses congés au Maroc. Le dépaysement était moindre.
    Chez nous seuls les fleuristes pleurèrent. Une allergie sans doute.
    On se demanda pourquoi un type, qui avait chez lui tant de sable, était venu en disputer quelques centaines de m² à une poignée de roumis.
    L’art surpasse toujours la réalité. Entre Marina di Ravenna et le Tempio Malatestiano, sous Benoît Mussolin, on vivait ce genre de scène tous les étés (Fellini Amarcord).

    Claude Guéant fait savoir qu’il a été victime de discrimination. Pendant qu’une multitude escaladait les portiques du RER il fut contrôlé au « costume-cravate ».
    Contrairement à ses dires son accoutrement n’est pour rien dans l’affaire. En délicatesse « avec la justice de son pays » il a développé, comme tout justiciable sur la sellette, des réactions physiologiques et psychiques repérables par les forces de l’ordre [Ayant été leur chef, il ne peut l’ignorer].
    Quant à son allusion sur l’escalade des portiques, elle date. Nous allons vers un monde sans barrière où tous les moyens de transport seront gratuits et accessibles à tous : bus, trains, avions, bateaux ; surtout bateaux.

    Juppé de Bordeaux met le paquet sur le « primaire », titre le Figaro. On croit à une faute de genre. Mais non, il s’agit de l’école. Il augmentera de 10 % le salaire des instits. Même Sandan n’a pas osé.

    La Grèce accepte finalement que l’Europe lui verse 83 Milliards.

    Varoufakis dément avoir dîné avec DSK. Entre grecs pourquoi pas ?

    « François de Rugy quitte EELV », « François de Rugy rentre au gouvernement » sont 2 propositions équivalentes, au sens de la logique mathématique.
    Verrons-nous un jour ces gens-là, rouge, rose, vert de honte, s’en aller se terrer au fin fond de la Patagonie pour y terminer une sinistre existence.

    Une étude du ministère de l’éducation nationale confirme que « les inégalités sociales accroissent les écarts scolaires ». Whouah !

    Aux States on a trouvé une nouvelle méthode pour flinguer les noirs. D’abord on les embauche – par exemple à la Télé. Puis on les vire. Ils ont du ressentiment. Du coup ils viennent abattre 2 anciens collègues sur leur lieu de travail (une télé réalité). Après on les retrouve suicidés.

    Un type s’enfuie avec une femme mariée. S’ils s’aiment ? Mais elle est d’un meilleur milieu. A la longue cela peut être rédhibitoire. Le fuyard a 2 sœurs. Elles sont condamnées à être violées. Entre les bourreaux titulaires il y a eu émeute.
    Et si le coupable n’avait eu que des frères ?

    RépondreSupprimer

  8. On se rappelle que Yassin Salhi, le coupeur de tête de Saint-Quentin-Fallavier, fut le premier a essayé de prendre les français pour des cons. Son lointain successeur, Ayoub El Khazzani, de la compagnie ferroviaire Thalys, reprend le flambeau avec courage et détermination.
    Le hasard voulut que ce malheureux garçon, au lieu de rentrer paisiblement chez lui, passa la nuit dans un parc public proche de la gare de Bruxelles-Midi. A son réveil il s’aperçut que l’objet sur lequel il avait appuyé sa tête dans son sommeil était une valise, laquelle s’ouvrit quand il se releva et montra son contenu d’armes et de munitions.
    C’était plus qu’il n’en fallait pour que germât dans son esprit un plan audacieux. Braquer le premier train en partance, délester les voyageurs de leurs portefeuilles et objets de valeur, s’extraire en cassant une vitre, sauter sur son cheval et aller se perdre dans les Rocheuses.
    Ayoub a manifesté une imagination plus fertile que Yassin. Par ailleurs, empruntant un train international il nous a élégamment associé aux hollandais et aux belges.

    Cette similitude dans le comportement nous questionne.
    Soit la formation dispensée au Ninive Military Institute (le Saint-Cyr islamique) commence par un cycle « Ne jamais craindre de prendre les européens pour des cons ».
    Soit le pouvoir, avec la collaboration des médias, a inventé ces fables pour garder les populations sous contrôle et gérer l’adrénaline et la sérotonine du citoyen de base, toujours prêt à se laisser aller aux pires extrémités.

    Hélas les deux hypothèses nous amène à une conclusion unique : l’islam a repris, après quelques siècles d’endormissement, sa marche en avant dans la conquête de l’Europe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Errata : "à essayer","nous amènent". Désolé.

      Supprimer
  9. Autre mise en regard : les Kouachi et le nettoyeur de Sousse.

    Les forces de l’ordre n’ont rien vu venir. Il n’y avait personne ou quasiment personne sur place. Les réactions furent tardives. Les coups furent exécutés sans « bavure ».
    La neutralisation des terroristes fut radicale. Aucune chance de les récupérer vivant. Volonté bien arrêtée ?

    Les Kouachi sont des nationaux, des produits des « quartiers », des brutes de la «politique de la ville », des « chances » pour la France. Seifeddine Rezgui est un Tunisien, étudiant en master à Kairouan – 6ème ville sainte de l’islam – un ingénieur rêvant de finir ses études en France. Doux de caractère, croyant en Dieu mais « pas en cette merde de Daech », qui a été « drogué, lavé le cerveau ».
    Les Kouachi avaient des cibles précises. Rezgui a tiré dans le tas.
    Les deux frères ont massacré sciemment un des leurs. Rezgui a soigneusement écarté ses coreligionnaires, les priant d’aller voir ailleurs.

    Ainsi pour le musulman un frère ne semble pas avoir le même statut quand il est en terre d’islam et quand il est dans le domaine de la guerre.

    RépondreSupprimer
  10. L’ennui avec les thèmes politiques c’est qu’on risque d’avoir un train de retard en matière d’information ce qui a pour conséquence de palabrer dans le vide. « Info direkt » et « Heute », 2 médias autrichiens ont révélé ce que beaucoup soupçonnaient : Les américains organisent et financent les flux migratoires vers l’Europe. Le géostratége Thomas P.M.Barnett aurait défini les conditions nécessaires à la globalisation : Flux migratoires sans entrave (interdiction aux états de s’y opposer), effacement des frontières, mélanges des races, religions abolies etc… Révélé aussi le financement qui s’élèverait à 11.000 Euros par tête de migrant : Une association privée « O.R.S service A.G » aurait déboursé 21 millions d’Euros en 2014. Derrière cette association on trouve un groupe de financiers privés (30), « Equistone Partners Europe » à la tête de laquelle La Barclays et la famille Rothschild dirigent ce magnifique plan géostratégique. Ce qui est étonnant (sans l’être) est que cette nouvelle forme de « traite des noirs et des arabes » trouve un écho chez les socialos et les verts. Plus on regarde à Gauche plus on y adhère car marxistes ou crypto-marxistes ont en commun la volonté d’abolir la chrétienté. Ils deviennent donc les idiots utiles de l’idéologie mondialiste au mépris de leurs propres concitoyens. (Grèce, Espagne…). Une campagne de sensibilisation en langue allemande : « Flucht Helfer » joue sur le registre compassionnel des citoyens leur suggérant de prendre des clandestins dans leur voiture, à leur retour de vacances. Mais comme tout se sait, on a aussi découvert le pot aux roses et le think tank américain qui se camoufle derrière. Il en va de même pour les attentats. Plus on en a, plus on détecte rapidement ce qui cloche dans les versions officielles, Thalys y compris…Alors ne tombons pas dans les pièges tendus par nos gouvernants car leur but est, primo de se faire réélire et secundo de policer la France au maximum. Tout leur sera bon jusqu’en 2017 et au-delà, ce sera pire encore….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les informations que vous nous communiquez avec intelligence vous "avez" le mot de la fin. Et c'est pourquoi j'ai hésité à y répondre pour ne pas prolonger un débat que vous clôturer
      Cela nous montre, comme le pensait Karl Marx, que la morale ( en l'occurrence le "droit de l'hommisme" ). est générée par l'économie elle-même instrument de domination. Charité de misère, sentimentalisme sirupeux de nos "si chers amis américains"

      Supprimer
    2. @Benoîte1 septembre 2015 23:27
      L'abbé Cekada a écrit à ce sujet un texte dont on trouve de larges extraits sur ce MetaBlog - voyez à la date du 2 février 2011 ("Elle est rejointe par une autre dame qui tente d’être d’une grande aide pour expliquer la situation dans l’Eglise depuis Vatican II. Ça parle de soucoupes volantes, et du pape qui est en fait un robot contrôlé par un ordinateur du nom de ‘666’, à Bruxelles. Elle vous confie qu’elle a appris cela tandis qu’elle était prisonnière de David Rockefeller dans le donjon de la Chase Manhattan Bank.")

      Supprimer
  11. ce serait donc l'égrégore allemand qui a choisi? votre point de vue devient intéressant et ouvre de passionnantes perspectives mais je ne connais rien en ce domaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument. Et pour ceux qui ne connaissent pas:
      J’appelle égrégore, mot utilisé jadis par les hermétistes, le groupe humain doté d’une personnalité différente de celle des individus qui le forment.
      (Pierre Mabille, Égrégores ou la vie des civilisations, 1938)
      cité par fr.wiktionary.org/wiki/égrégore

      Supprimer
  12. après des allers-retours et être passé par google j'ai retrouvé le texte mais pas le commentaire dont vous parlez" une dame..."mais le texte initial n'a pas de relation avec le sujet ou alors expliquez-moi!

    RépondreSupprimer
  13. Les gens qui remisent leur téléviseur à la cave sont excessifs. Ils se privent sans nécessité de moments rares mais intenses. Ainsi samedi dernier, un journal grande chaine, un sujet de 1’30 calé entre la facétie journalière de Sandan et l’orage de la nuit précédente.
    En toile de fond la Sainte-Baume, mauve. On entend le craquettement des cigales, on sent la lavande et le romarin. Comme si on y était.

    Au centre une jeune femme blonde, belle, frêle, sure d’elle. Derrière elle un homme debout, grand, noble visage, habillé de noir - un costume qui le fait ressembler à un clergyman. Il prononce quelques mots. Il est écouté avec grande attention. L’émotion empêche de les saisir, peu importe. On apprend que c’est l’évêque du lieu.

    La jeune femme va parler devant un auditoire que la caméra explore. Ce sont des catholiques, un petit nombre, serrés les uns contre les autres. Manifestement ils ne sont pas fiers, semblent gênés ; chacun se demandant quel est celui de ses voisins qui va aller le dénoncer à son confesseur.

    Et puis un choc. Changement de décor. Sans transition un zoom de quelques secondes sur une réunion des évêques de France. Gros plan sur Barbarin, affalé sur son pupitre, semblant se réveiller. Puis on file sur le président, Mgr Vingt-Trois, tenant à la main un papier qu’il est en train de lire, apathique.

    Retour en Provence mais le charme est rompu, la magie n’opère plus. On ferme le poste. On va se coucher.
    Tout de même, ces gens des médias, ils sont bigrement fortiches.

    RépondreSupprimer
  14. Le "Bonus Track" est excellent, il dit tout avec réalisme : "ce ne sont pas les gens de Neuilly qui se sont poussés, ce sont ceux de Saint Denis"
    C'est le "vrai" peuple qui souffre, ce ne sont pas les nantis ...

    RépondreSupprimer