jeudi 20 juin 2013

Et maintenant la prison...

Alors que Nicolas vient d'écoper de deux mois de prison ferme à Fleury Mérogis, avec les délinquants et les criminels de tout acabit, nous pouvons nous demander ce qu'est cette Révolution chrétienne qui, hier et aujourd'hui fait des martyrs. Car il faut appeler les choses par leur nom. Un chrétien qui écope d'une condamnation judiciaire ferme parce qu'il a défendu l'institution du mariage, d'une manière ou d'une autre c'est un martyr. Manuel Gaz fait des martyrs. Cela vous étonne ?

Pour les inquiets, je précise que le seul tort de Nicolas est d'avoir été repris après une première garde à vue et d'avoir refusé la procédure inquisitoriale qu'on lui imposait, après avoir été arrêté à l'intérieur de la Pizza Pino, sur les Champs Elysées par des policiers en civil (qui l'ont tellement abîmé qu'ils ont eux-même dû acquitter 1300 euros d'amende. 1300 euros ? Ce que vaut la gueule d'un jeune catholique français).

Nous sommes devant un gouvernement terroriste, au sens précis où il utilise la terreur des gardes à vue abusives d'abord, le tabassage et des condamnations  à la prison ferme (m'est avis que cela ne fait que commencer) ensuite, pour éviter le débat public (et éventuellement le referendum) sur la question du mariage homosexuel. Pas de débat. Mensonge d'Etat à tous les étages sur l'ampleur de la réaction populaire (300 000 pour un million). Mépris. Tout pour casser le contrat social ou ce qu'il en reste. Cette manière de mépriser le Contrat social est significative : nous n'avons plus affaire à un gouvernement de gauche, mais à un gouvernement simplement nihiliste, décidé à casser par tous les moyens ce qui reste de la dernière institution chrétienne : la famille.

C'est ce mépris gouvernemental qui a tellement sensibilisé les jeunes et qui a fait (de rien) des militants. Si le Gouvernement veut une Rentrée chaude, il n'a qu'à continuer!

Ces jeunes, catholiques et français, ont un idéal, une certaine image de la France. Ils n'avaient besoin de personne pour la transmettre. Tant que l'Etat ne s'est pas attaqué à la famille institution bi-millénaire, ils continuaient d'être et d'agir selon ce que le Général De Gaulle, lui-même représentatif de cette France-là dans ses origines, avait appelé "une certaine idée de la France". Mais parce que l'Etat veut redéfinir la famille, parce que l'Etat veut faire subir à cette vénérable institution, pierre d'angle de notre civilisation, la loi de l'offre et de la demande, en élargissant  à l'infini les conditions donnant droit à l'appellation contrôlée, alors ces Français-là ne sont plus silencieux. On les atteint dans ce qui est leur coeur.

Quel est l'enjeu ultime : je l'ai dit dans le post sur "le CUC plus dangereux que le mariage homosexuel". Il s'agit de remplacer une institution fondée sur la nature de l'homme et de la femme et sur la religion de l'amour, par un contrat adaptable à toutes les situations: le papier supporte tout : tous les couples, les trouples, les associations polygames, le polyamour. L'enjeu est considérable Il s'agit de remplacer l'oeuvre conjointe de la nature et de la surnature par du papier!

Pour l'instant, s'opposer publiquement à cela vaut deux mois de prison ferme...

Cet enjeu n'a rien de nébuleux. Je regrette que C, le dernier à avoir vu Nicolas au Commissariat où ils avaient été sauvagement embastillés tous deux, signe sur les réseaux sociaux de cette formule fausse : "un idéaliste". Le mariage chrétien, monogame et fidèle, rayonnement d'amour, c'est un idéal, certes, mais ce n'est pas de l'idéalisme. C'est une réalité concrète. La famille est une véritable citadelle, "une tour de force", turris fortitudinis, comme l'appelle la liturgie traditionnelle du mariage. Récemment les Moulin Fournier, déposant à la télévision après une captivité de plusieurs mois au Nigéria entre les mains de coupeurs de route- coupeurs de tête, ont montré la force d'une famille chrétienne. Il suffisait de les écouter, d'entendre non seulement ce qu'ils disaient mais le son de leur voix, leur manière d'être, ce souci prioritaire pour leur quatre enfants prisonniers comme eux, ce souci dont on sentait bien qu'il ne les avait jamais quitté. Ce n'est pas de l'idéalisme cela ! C'est le miracle de la famille, ce grand vaccin contre l'égoïsme naturel.

J'entendais tout à l'heure Béatrice Bourge, au Journal de la nuit de Paul-Marie Couteaux sur Radio Courtoisie, expliquer que, pour un tel enjeux, la prison ne lui fait pas peur. Elle n'est pas la seule. Je remplace Catherine Rouvier aujourd'hui jeudi. Je la reçois à mon tour tout nà l'heure à 19H30, sur la même Radio. Le 20 juin est le dernier jour du printemps, occasion d'un bilan de ce printemps français qui continue, alors qu'il n'y a plus de saison. Nous répondrons à toutes les questions des auditeurs.

59 commentaires:

  1. Depuis la Révolution française, l'Etat "redéfinit"...mais il a fallu se rallier. C'est cette désastreuse parenthèse qui vient d'être miraculeusement refermée par le gang terroriste au pouvoir, qui ne fait que dévoiler plus clairement ce qui est en germe, en fleurs (du mal) et en fruits (pourris) dans le sectarisme laïciste auquel les 3/4 des évêques ( sinon la totalité) est "ralliée".

    Du divorce aux multiples attaques contre la famille depuis des décennies, l'Etat sectaire "redéfinit " ( comme il a redéfini l'école, en poursuivant logiquement l'école sans Dieu ..jusqu'à l'école sans culture ni science ni plus rien) l' Europe, la monnaie, la justice, le travail, le patriotisme, l'art, la pensée, la politique, la justice, la sécurité, etc..
    Comme il est en train de redéfinir la "propriété "en permettant d'aller piocher dans les comptes en banque des particuliers.

    Ce n'est pas parce que nous nous réveillons en plein jour que la nuit cesse!
    Ce n'est pas parce que nous sommes descendus par centaines de milliers dans les rues que le combat se limite au "prétexte fondamental" d'où est né le sursaut...

    Faut comprendre les misérables du K4 (les Krapules Kriminelles inKompétentes Korrompues): voilà des décennies qu'ils enculent les français et les catholiques sans rien obtenir d'eux que quelques gémissements larvaires.... Et d'un seul coup, atones, effacés, "humbles" "doux" maso ...les voici qui se redressent comme des ressorts alors que le Gang croyait parvenir à ses fins sans coup férir...
    Voici qu'ils sont en passe de re-faire de l'Histoire, de la Grande histoire (johannique) , de la haute politique ....
    Il y a de quoi ressortir la bonne vieille Terreur, essence de la Ripoublique...

    en espérant que nous ne nous laisserons pas reprendre ni par la "6ème "réputblique, ni par les jeux quantitatifs du FNUMPS, ni par les fantasmes de coup d'Etat militaires (issue normale à la déliquescence de toutes les ripoubliques depuis Bonaparte !)

    Enraciner subsidiairement la manif pour tous dans les quartiers, les communes, nous mettre en état de "veilleurs et priants" permanents, et quelques autres changements de la vie spirituelle et sociale de la France, cela demandera plus qu'une "révolution" rhétorique ...autre chose : une contre révolution .
    Sans nul chef?

    la paroisse virtuelle

    RépondreSupprimer
  2. Merci

    Il faut peut être écrire au pape et l'informer.
    Il pourrait peut être avoir un impact avec son audience en parlant de la liberté de conscience et de la justice. Les socialistes , quoiqu'ils en disent , craignent la parole ecclésiale papale ou épiscopale ( pour l'évéché de Paris je tends l'oreille...Rien sur radio notre dame ce matin ! Absolument rien ! )

    RépondreSupprimer
  3. Une rentrée chaude ?

    J'espère que l'été sera "chaud" et ça commence aujourd'hui

    RépondreSupprimer
  4. J'ai partagé cet article sur ma page Facebook, avec un commentaire assez.vif....
    Je l'ai également envoyé par courriel à une centaine de correspondants et amis, dirigeants politiques en Suisse et en France, Evêques, Prêtres, Chefs d'Entreprises etc...
    Le régime totalitaire français se dirige tout droit vers la Roche tarpéienne....
    Prions et agissons pour défendre nos valeurs judéo-chrétiennes et celles des gens libres....non soumis aux idéologies totalitaires à la mode....Islam, Marxisme, etc...

    RépondreSupprimer
  5. Et le gender ,Monsieur L'Abbé, introduit par Monsieur Chatel, ministre de votre "poulain", si j'ose dire aux dernières présidentielles, n'était-ce pas déjà du terrorisme ? Sans parler des manigances de cet autre lieutenant du président défait, Monsieur Léonetti , qui insultait à l'Assemblée les rares et timides députés se présentant comme "catholiques" en s'opposant à ses projets de sédation terminale pour tous ?
    Ne serait-il pas opportun que les clercs qui annoncent s'engager dans la "résistance", et pour certains du moins, semblent découvrir la lune, laissent tomber , et mieux, démystifient la feinte opposition "droite"-"gauche" imposée depuis la révolution et destinée de toute manière à favoriser l'effacement de toute trace de la civilisation chrétienne dans nos institutions, que ce soit avec la collaboration zèlée de la "droite" ou l'acharnement existentiel de la "gauche".

    Il me semble qu'à présent le "débat",habilement confisqué jusqu'alors ne fait que s'ouvrir.

    Ne sortons-nous pas d'ailleurs , comme l'a écrit il y peu , son Excellence, Monsieur l'Ambassadeur de Russie de " deux siècles de mensonges" ?

    Je vois là pour ma modeste part comme "une lumière" qui entreprendrait de dissiper les ténèbres, une source d'espérance renouvelée pour les trompés et désespérés d'hier.


    J'ose espérer, Monsieur l'Abbé, que vous partagerez mon point de vue.

    Que Dieu vous garde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens !
      Je commençais à me demander si j'étais le seul à tousser face à la loi Léonetti ! Celle-ci a reçu l'approbation, et je le déplore, de Christine Boutin.
      À ma connaisance, l'église n'a pas bronché.
      Je n'ai pas suivi les débats à L'AN, étant occupé dans mon pays d'adoption: L'Espagne.

      Ce que je peux dire en revanche, c'est que des euthanasies sont probablement effectuées sur des nourissons qui, dans l'idéologie mortifère de la plupart des pays d'Europe occidentale,

      considèrent que certaines vies "ne valent pas la peine" d'être
      vécues.
      Ainsi en fût-il de ma nièce, victime d'un syndrôme de West,et dont on a invité les parents à "abréger" les souffrances en lui administrant des doses croissantes de morphine !
      Un hôpital civil ?
      Non non, un hôpital catholique à Barcelone !
      Une certaine idéologie, un poison redoutable, s'est insinué dans le coeur de la plupart des citoyens de ce pays dans le silence et l'apparente indifférence générale.
      Quant aux parents ayant participé à cette sorte de communion satanique, ils devront vivre pour le restant de leurs jours avec le poids de la culpabilité.Evidemment, les autorités médicales ont "oublié" de leur préciser ce "détail". À ce jour, ils n'ont pas eu d'autre enfant.

      Eric-p

      Supprimer
  6. J’éprouve de la sympathie pour ce garçon, mais cela ne nous autorise pas à dire absolument n’importe quoi.

    1. Son seul tort est-il vraiment ce que vous en dites ? C’est dur à croire. J’apprends qu’il avait déjà été condamné. Un juge peut avoir une idéologie, mais je demande des preuves pour croire qu’il puisse inventer les faits, leur qualification juridique et les preuves. Même dans les pires dictatures, ça ne marche pas comme ça.

    2. Nicolas, un « martyr chrétien » ? C’est du grand guignol. A moins que vous ne le connaissiez en personne, je ne vois même pas comment vous pouvez savoir qu’il est chrétien. Un chrétien, c’est quelqu’un qui a placé son espérance en Jésus-Christ, pas un bourgeois blanc de droite lecteur du Figaro (ou de Nouvelles de France). En général ça ne se voit pas à leur visage ou à leur manière de s’habiller.

    Idem, en passant, pour la « révolution chrétienne ». Je vois des manifestations conservatrices, fort sympathiques au demeurant – mais être chrétien ce n’est pas un parti.

    3. Un gouvernement « terroriste » ? J’ai un grand mépris pour la clique actuellement au pouvoir, mais les mots ont un sens. De toute évidence, vous n’avez jamais vu ce qu’est le terrorisme. Grand bien vous en fasse, j’espère que cela continuera. Mais respecter la langue, pour un animateur de Radio Courtoisie, ce ne devrait pas être optionnel.

    4. Comment pouvez-vous dire que la famille est une « institution chrétienne » ? Il est tellement évident que c’est faux, c’est grotesque de dire ça. Ce qui existe, c’est une interprétation chrétienne qui transfigure l’union d’un homme et d’une femme en un reflet de l’amour du Christ pour son Eglise. Ce n’est pas du tout la même chose.

    5. La famille Moulin Fournier : je ne les connais pas. Il est tout à fait possible qu’ils soient chrétiens. Mais imaginez-vous une seule seconde qu’ils ne se seraient pas souciés de leurs enfants s’ils avaient été athées ou bouddhistes ? Même les païens aiment leur progéniture, vous savez ! Je vous le promets. Mt 5:47.

    Bon, je m’arrête là pour aujourd’hui. Mettons cela sur le compte de l’émotion.

    Le visiteur du soir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En droit comme en médecine, il est imprudent d'avoir un avis sans disposer du dossier complet. L'article du Monde d'aujourd'hui donne des éléments,mais... Cette précaution prise, je partage vos opinions, anonyme de 18h51.
      Je me permets d'ajouter un élément. Vu de l'étranger, une constante française est la constante répétition du conflit commencé en 1789: la contestation de la légitimé morale du parti opposé. En d'autres termes, sa diabolisation: il ne représente pas une option respectable, mais une sorte de perversion. En gros, c'est la logique des guerres de religion.
      J'ai déjà attiré l'attention de l'abbé G2T sur la présence de cette logique chez lui . Peut-être est-elle présente (en sens inverse) dans la condamnation, apparemment excessive, du jeune Nicolas.
      Comment sort-on des guerres de religion ? çà, c'est une bonne question...

      Supprimer
    2. J'ai rédigé un message pour soutenir 18:51 mais le webmestre n'a pas daigné le publier. Bel exemple de démoratie. laissons l'extrème-droite à ses vilénies. Je condamne tout embrigadement de la religion à des fins poitiques quelles qu'elles soient. Car en fait cette histoire des anti-mariage pour tous n'est rien d'autre qu'une face des combats au sein de l'UMP sur lequel la droite radicale veut faire main basse. Catholiques ne vous laissez pas faire ce combatr n'est pas le nôtre. Vive la République française.

      signé : un républicain progressiste (je doute que vu l'nsignifiance de votre culture historique vous sachiez ce que cela veut dire).

      Supprimer
    3. Vous pensez donc vraiment que la démocratie n'est pas une forme de dictature ?

      Alors vous devriez méditer sur la citation d'un président de la république, Sady-Carnot, qui disait fort justement:
      "Le paradoxe de la démocratie, c'est la dictature."

      Pour ce qui est du cas de Bernard Buss-Bernard,
      le simple fait qu'il ait été "récidiviste" ne justifie en aucune manière 2 mois de taule ferme !

      Nous déplorons quant à nous la politique du 2 poids 2 mesures du gouvernement.

      En France, cetaines personnes ayant été condamnées jusqu'à 2 ans de prison ferme....n'effectuent JAMAIS leur peine !!!

      En France, certaines personnes bénéficient d'une impunité judiciaire en dépit de faits judiciaires extrêmement graves
      (Viols, pédophilie,corruption voire meurtres)

      Comme l'ont fort justement signalé d'autres lecteurs, certains groupes activistes ou syndicalistes bénéficient d'une quasi-impunité grâce à leur ancrage "gauchiste".

      D'autres groupes d'extrême-gauche ont bénéficié par le passé d'une large mansuétude (Action directe par exemple)

      Vive l'égalité !

      La condamnation de Nicolas Buss-Bernard est évidemment disproportionnée par rapport aux faits qui lui sont reprochés.

      Par ailleurs, le caractère totalitaire des répressions policières dne fait aucun doute:

      *La police s'est fait surprendre en flagrant délit d'arrestations
      arbitraires (Voir le film diffusé dans l'Express)

      *La police n'hésite pas à demander à un passant qu'il retir un
      ...pin's de LMPT accroché sur sa veste sous prétexte qu'0il faut une autorisation (ce qui est complkètement faux)

      *Etc...

      Qu'espérez-vous qu'on vous dise ?

      Que le gouvernement actuel est ouvert au dialogue ?
      Ils ne font pas le moindre effort de négociation !

      Que le gouvernement est ouvert aux débats ?
      On n'a jamais vu un tel concours de langue de bois !

      Que l'information est bien reportée dans ce pays ?
      La désinformation est systématique !

      Etc... (La liste serait très longue)

      Au minimum, on peut dire que cette république a de nombreux aspects du totalitarisme.

      Pour ce qui est de Nicolas, rien ne prouve effectivement qu'il
      soit chrétien. Toutefois, ses parents ont lancé un appel au calme
      dans le journal La Croix.
      Pas forcément un hasard.
      Il serait néanmoins étonnant que Nicolas ne soit qu'un bourgeois
      blanc abonné au Figaro et disposé à prendre des coups pour le seul motif de faire parler de lui.
      Toujours est-il que la cause qu'il défend est bien conforme aux valeurs chrétiennes.
      Pourquoi nier l'évidence ?

      Pour ce qui est du gouvernement terroriste, je vous invite à confronter votre scepticisme aux réalités que connaissent
      les veilleurs. Les flics ne leur font aucun cadeau...

      Supprimer
    4. @G2s

      Je ne pense pas que Le monde (propriété de M. Bergé)
      soit le journal le mieux placé pour reporter les événements
      auxquels nous faisons référence.

      En ce qui concerne la guerre de religions, c'en est une mais vous commettez l'erreur classique qui considère que le catholicisme est une religion "parmi d'autres".

      Dans le conflit qui nous oppose,
      nous savons d'où vient le mépris (Hollande, Valls)
      d'où vient l'arrogance (Valls, Hollande,Peillon)
      d'où vient le mensonge (Najat Vallaud-Belkacem, Hollande)
      On a même eu droit au clownerie (Fleur Pellerin)

      Sauf à faire semblant d'écouter nos arguments, nous n'avons eu aucune difficulté à démonter les leurs.
      Nous sommes donc sûrs de notre légitimité sur ce dossier.
      Nous avons même la bénédiction du pape.

      Il ne reste au gouvernement en réalité que la démagogie habituelle
      des politiques qui cèdent systématiquement aux lobbies.

      Supprimer
  7. Visiteur du soir

    Mettons vos propos sur le compte de l'ignorance ...crasse ce qui n'est pas une excuse.

    1/ Les Moulin Fournier sont chrétiens et il n'est pâs difficile de lze savoir mais cela dérange votre petit prêt à penser ennuyeux et répétitif

    2/ Quant à l'institution familiale TELLE que nous la connaissons il est évident qu'elle est profondément enracinée dans le christianisme qui , comme on le sait en bonne théologie , vient assumer et élever la nature et non la détruire. Ce que l'intelligence , la sagesse humaine cherchait comme à taton la Révélation chrétienne l'a fondé une fois pour toute en Dieu. Vous vous complaisez dans l'équivoque pour mieux relativiser l'apport essentiel du christianisme dans l'évolution et la perfection de la notion de famille...

    Finalement faut-il mettre cela sur le compte de l'idéologie ou de l'ignorance ? Cela revient à peu près au même.
    Bonne navigation en eaux troubles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est plaisant de se faire traiter d'ignorant par quelqu'un d'aussi fâché avec l'orthographe. Il y a là, comment dire, une certaine ironie... VS

      Supprimer
    2. AnONYME

      Vous apprendrez peut être qqe chose d'utile .
      On peut être stupide , d'une ignorance crasse et fautive , et avoir une bonne orthographe . Vous vous croyez dispensé d'argumenter sur le fond !
      D'autre part je ne me relis pas ou rarement et écris rapidement à des heures tardives quand j'ai le temps....

      Merci , en tout cas , de confirmer et même de dépasser mon point précédent car dans ce cas on est au delà de l'ignorance qui est parfois une excuse... On est devant le contraire de l'acuité de l'intellect et de l'observation , une "obtusité" peut être volontaire( pas sur que ce soit une excuse ! )

      Supprimer
  8. cher visiteur du soir, vous écrivez "C’est dur à croire"! Eh bien oui. Moi-même, modeste webmestre de ce blog, j'ai peine à croire par exemple certains comportements policiers que j'ai vus de mes propres yeux. Il n'en reste pas moins que je les ai vus.

    Vous écrivez aussi: "J’apprends qu’il avait déjà été condamné". Eh bien oui, et pour des motifs similaires, ce qui indique la cohérence de sa position. Si vous êtes coffré deux fois de suite pour le même motif futile, la justice peut penser que vous êtes en état de récidive. Il n'en reste pas moins que le motif est futile, et l'acharnement illégitime.

    Enfin, je ne doute pas que la condamnation de Nicolas soit légale. Je ne doute pas non plus que vous puissiez vous-même être condamné, en cherchant bien. C'est légal, à défaut d'être légitime.

    RépondreSupprimer
  9. Ne confondons pas tout, cher webmestre. Que la police soit aux ordres, je le crois bien volontiers. C'est, à vrai dire, une évidence. Et mon respect pour la police française est des plus limités. Il l'était déjà à l'époque où elle ne s'attaquait qu'aux jeunes de banlieue, c'est vous dire. Le petit monde tradi vit dans l'idée qu'un type en uniforme, c'est un bon gars ; si les événements actuels pouvaient vous ouvrir les yeux, ce serait déjà ça.

    Mais là nous parlons de la justice. Tous les juges que je connais sont des gens raisonnables. Il y a eu très peu de poursuites après les interpellations, et la plupart se sont soldées par des acquittements. C'est bien la preuve que la justice demeure indépendante. Cela décevra ceux qui se croient de grands résistants à peu de frais, mais c'est ainsi. Il se peut que ce juge en particulier soit un fou enragé : c'est possible, mais ce n'est guère probable. Et que des très rares condamnations, cela tombe deux fois sur le même type, venant de deux juges différents, soit c'est une coïncidence énorme, soit ce Nicolas n'est pas tout à fait l'ange que vous décrivez... VS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Croyez vous réellement ce que vous dites anonyme ?

      1/ Il y a un corporatisme de la magistrature
      2/ le mur des cons ça vous dit ? Sil n'y a pas de relations DIRECTES AVEC LES POLITIQUES IL Y A UNE même dépandence idéologique

      Supprimer
    2. Oui ,il y a du vrai.
      Ma génération a été élevée dans le respect de la hiérarchie,il y avait un a-priori favorable envers tous. Une attitude vraiment chrétienne. Hélas au fil des temps , bonjour 68 et consorts, il y a eu inversion progressive des valeurs et parmi les nôtres ( catholiques) des personnes qui affichaient l'envie de suivre ce " monde en marche".Alors naïfs ou opportunistes le choix n'est pas satisfaisant, on a besoin de guides et on suit...
      Il y a comme partout là aussi des généraux qui cherchent une étoile en envoyant l'infanterie au casse-pipe.
      Pourquoi ne prennen-ils pas exemple sur Ney à Waterloo!

      Supprimer
    3. Ce que vous dites sur les juges et les relaxes ne prouve en aucune manière l'indépendance de la justice.
      Il suffit d'ailleurs de voir comment les politiques sont traités par rapport aux citoyens lambda !
      Affaire Clearstream
      Affaire Tapie
      Affaire DSK
      etc...

      Concernant l'affaire Nicolas, nous répétons à l'envie qu'il y a des tas de gens multirécidivistes qui ne sont pas condamnés à la prison ferme.
      Le juge avait la possibilité de lui faire porter un bracelet parce qu'on peut difficilement prétendre qu'il constitue un danger pour la société.
      La volonté du juge est en réalité manifeste: Faire un exemple !

      Supprimer
  10. je souscrits le commentaire du visiteur du soir. Les réactions épidermiques autour de Nicolas sont limites ridicules voire infantiles.
    Je rajouterais ceci que la manif pour tous n'est pas pacifique, elle est une déclaration de guerre, extrêmement tardive, envers la République dans son devoir de légiférer. La loi a été votée, qu'on le veuille ou non, elle s'impose à tous et cela ne sert à rien de pleurer. Il fallait le faire avant, quand on a laissé le pacs s'installer, après l'avortement (qui ne réunit jamais des millions de gens dans la rue), après le divorce, après les programmes scolaires pornographiques, après la mixité scolaire, après la promotion du travail des femmes etc...après aussi la possibilité de PMA pour les couples en difficultés (entérinant du coup le "droit à l'enfant") et la libéralisation de la prostitution (dont la GPA n'est qu'une extension).
    Malheureusement, je ne pense pas que nous puissions faire grand chose, humainement parlant, la France est déjà morte car les esprits sous contrôle. Déjà il faudrait que les catholiques tradi cessent leur sales divisions qui sapent tous les fondements d'un vrai renouveau, et s'unissent pour convertir, pour faire comprendre au Français que notre salut dépend de notre conversion. Dieu a besoin de justes pour sauver la France, pas de manifestants, pas de révoltés.
    Tous ces gens ne manifestent pas pour l'honneur de Dieu, beaucoup sont athées et le revendiquent, mais on sent le prétexte parce qu'ils en ont assez de ce gouvernement. Ils veulent la révolution, mais une révolution a-t-elle jamais été chrétienne? même Jeanne d'Arc n'a pas fait de révolution, elle a juste travaillé à l'unification des capitaines français, tout en posant les jalons d'une unité française accomplie par Louis XI, roi de France éduqué par Jeanne.
    C'est à l'union dans la Foi qu'il faut appeler aujourd'hui: convertissons-nous et Dieu donnera la victoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur Sonia

      Soit vous êtes une trolleuse professionnelle soit il y a grand désordre dans votre esprit et de toute façon le résultat est que vous venez ici précher , très mal , la "bonne parole" de la conformité ou plutot du conformisme républicain et d'un christianisme à l'eau tièede pour enfant trop sages et pour la plus grande joie des tyrans et père ubu de tous poils.

      Allez très rapidement relisez votre Bible , et l'histoire de l'Eglise à commencer par Jean le Baptiste qui admonestait le dépravé Hérode ( toute comparaison avec des personnes existant actuellement n'étant pas du tout fortuite )et vous verrez le nombre de ceux qui sont passés l'arme à gauche pour avoir refusé de se prosterner devant " César " ou tous les césarions ou césaroides.

      Quant à J.d'Arc , j'ai entendu ce genre de chansonnette récemment dans la cathédrale de Rouen , elle aurait oeuvré pour la paix entre les peuples....Bel euphémisme.

      Oui c'est la guerre mais la guerre juste ! Et ce n'est pas nous qui l'avons déclarée. L'Eglise n'a jamais condamné explicitement la guerre en soi et l'a parfois justifiée et soutenue face à l"iniquité et à la violence

      Supprimer
    2. Chère Sonia,

      Si vous aviez simplement participé à une des manifestation, vous vous seriez rendu compte de vos préjugés.
      Je n'ai pas rencontré beaucoup de "révolutionnaires" parmi les manifestants. Il n'y a pas eu de casse à part celles d'énergumènes
      éventuellement manipulés par qui vous savez.

      Lae pacifisme est justement une marque de fabrique de notre mouvement car nous savons que c'est la meilleure méthode pour alerter l'opinion publique de la justesse de notre combat.
      Béatrice Bourges s'est d'ailleurs fort justement réclamée
      du Mahatmah Gandhi pour bien cadrer les choses.

      Si les catholiques n'ont pas manifesté à l'occasion des autres lois
      anticatholiques, c'est qu'elles présentaient des aspects controversés (Cas des mineures violées, incestes,etc...) ou simplement le mode de traitement controversé des IVG "artisanaux".
      Sur le fond, les catholiques sont toujours restés contre et nous ne désespérons pas faire modifier cette loi inique...même si celà doit prendre 1000 ans !

      Les autres propos que vous tenez me font penser que vous êtes une militante du PS déguisée.
      Vous pouvez enlever votre masque !
      Personne ne prétend qu'il y a des programmes scolaires pornographiques.
      En revanche, nous ne nous laisserons pas faire sur la tentative
      d'endoctrinement des pouvoirs publiques par rapport à la contraception.
      L'actualité récente nous apporte d'ailleurs beaucoup d'eau à notre moulin ! L'imposture de la contraception a été révélée au grand jour suite aux dangers des pilules de 3ème/4ème génération.

      En ce qui concerne le divorce, l'église a toujours lutté contre
      (abrogation du divorce en 1816), son impact a été relativement limité entre 1884 et 1970.
      La situation actuelle est préoccupante mais chaque chose en son temps. L'église fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a.
      Quelques catholiques ont des idées pour freiner le divorce des catholiques en France...

      En ce qui concerne la mixité scolaire, je ne vois pas où est le péché. Reconnaissez toutefois que les problèmes de viols apparaissent dans les établissements mixtes publics.
      Des politiques (laïcs !)avaient même suggéré la réintroduction de la
      non-mixité dans certains établissements scolaires...

      Idem pour le travail des femmes. Pas d'incompatibilité avec la doctrine catholique. Vos amalgames sont pitoyables en ce sens
      que vous avez une image des catholiques traditionnalistes qui correspond surtout à des préjugés.
      Nous ne sommes plus tout à fait au XIX ème siècle...

      Eric-p

      Supprimer
    3. La loi est votée... Oui est alors? une autre loi peut demain organiser les choses autrement que ne les organise la loi d'aujourd'hui. La preuve en est que la loi d'aujourd'hui les organise différemment que ne les organisait la loi d'hier.

      Supprimer
    4. Mon pauvre ami, vous n'avez guère de sens politique.
      Les anti PACS nous prédisaient une abolition de la loi une fois la droite revenue au pouvoir. On a vu ce qu'on a vu. Idem pour l'Isf ou les 35 heures. J'ose prédire que lorsque la droite reviendra au pouvoir (car la roue tourne toujours), la loi sur le mariage pour tous sera d'autant plus consolidée que des personnalités de la droite et du centre et des cathos bon teint y auront eu recours (respectueux de la vie privée je ne donne pas de noms). CQFD.

      Supprimer
  11. avoir été déjà condamné illégitimement pour un motif futile n'est pas une raison pour être embastillé. il existe des centaines de milliers de délinquants pour des motifs graves, voies de fait etc. qui ne sont JAMAIS emprisonnés. ce n'est plus de la justice, c'est de la répression politique.

    comme le disent bien les intervenants, la "République", par l'action de son gouvernement actuel, retrouve là son essence : c'est fondamentalement un régime de terreur, fondamentalement anti-catholique. le fait que cette terreur n'exerce pas, du moins pas encore, du moins pas récemment, une terreur plus grande, plus violente, plus mortelle, n'enlève rien à son essence.

    par le passé, cette République a déjà effectivement utilisé la terreur. elle a commencé à la Révolution bien sûr. mais plus récemment en 1905, et lors de la fin de la guerre d'Algérie. le gvt d'alors n'a pas hésité à faire tirer sur une foule désarmée, n'a pas hésité à utiliser les barbouzes pour commettre des attentats (pour ensuite les attribuer à l'OAS bien sûr), n'a pas hésité à enlever des civils pour les remettre au FLN, n'a pas hésité à laisser des prisonniers du FLN mourir sous la torture ou servir d'esclaves sexuels sans jamais chercher à les délivrer. (pour les puristes, ce sont deux choses différentes, mais qui procèdent du même esprit). sans compter sur les crimes de masse à la Libération, certes pas d'Etat, mais couverts par lui.

    RépondreSupprimer
  12. pour "rébellion", Nicolas prend 2 mois de prison ferme. pour coups et blessure, les policiers en sont quitte avec 1300 E d'amende. cherchez l'erreur.

    RépondreSupprimer
  13. si on manifeste deux fois , on est¨forcement récidiviste pour la police nationale... socialiste

    RépondreSupprimer
  14. Non pas pour la police mais pour la justice. Cela veut dire que le délinquant a déjà commis la même infraction pour laquelle il a été jugé. Evidemment pour un magistrat normalement constitué cela pèse lourd dans le sac. Je rappelle que les magistrats du siège ne reçoivent aucune instruction de la part de qui que ce soit, si des ordres ont été donnés par la chancellerie au parquet ils doivent obligatoirement être versés au dossier de la procédure (rarissime). J'ajoute qu'il est loisible à cet aimable jeune homme d'interjeter appel de la décision de première instance devant la Cour de Paris (il n'a rien à y perdre a priori, mais toute cette publicité faite par les zélateurs du présumé délinquant sur cette affaire pourrait irriter les magistrats qui n'aiment pas trop qu'on leur "force la main", dans ce genre d'affaire discrétion et humilité s'imposent). Maintenant et honnêtement sans avoir lu le jugement il me parait difficile de porter une quelconque appréciation sur cette affaire. Est-ce qu'un des avocats du prévenu pourrait le publier sur la toile ?

    NB curieux de lire sur un blog de la droite dure (litote) les intervenants agonir la police d'injures. On se croirait revenu le 6 février.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher anonyme de 11:29... peut-être avez-vous changé d'avis depuis 70 minutes que vous avez écrit ce message? oui? ou plutôt non? Imaginons maintenant que nous érigions votre avis en "délit", vous seriez récidiviste, et chaque heure qui passe vous plongerait dans le multirécidivisme.

      Bien évidement, ce n'est pas pour ses opinions que Nicolas a été condamné - c'est "juste" pour les avoir exprimé. Que vous le nommiez "aimable jeune homme" avec ironie, ou que vous parliez de ses "zélateurs" ne change rien à l'affaire. Peut-être s'est-il mis en tort, peut-être même s'est-il montré peu coopératif après qu'on l'ait poursuivi, tabassé, etc?

      Bon - ça suffit comme ça. A la base nous avons un jeune pacifique qui exprime ses opinions. Qu'on lui foute la paix. -- A tout le moins, on lui foutra la paix sur ce blog. Je vais tantôt rédiger un message à ce sujet sur ce metablog.

      Supprimer
    2. Qui a dit : ce qui est excessif est insignifiant

      Supprimer
  15. Je ne suis pas pénaliste mais mais vous mériteriez un cours élémentaire de droit pénal. La récidive c'est lorsque l'on commet une infraction pour laquelle on a déja été condamné. Par ailleurs la loi ne réprime pas des idées mais des faits. Au cas d'espèce on ne reproche pas à ce jeune homme de bonne famille ses idées mais des faits concrets qu'il a commis : rébellion à agent de la force publique, refus de se soumettre à des prélèvements exigés par la loi (ironie du sort votée par une majorité de droite) etc...

    Si j'avais été sollicité pour être son défenseur, avant d'accepter je lui aurai conseillé d'adopter profil bas, de montrer de la contrition, de demander pardon au victimes et surtout de na pas laisser les siens faire de la publicité. Ce faisant, acec une plaidoirie "raisonnable" toute en finesse il aurait écopé d'une amende de quelques centaines d'euros, peut-être d'un TIG et sans inscription au B2. Au lieu de quoi il est fichu et aura du mal à trouver un travail dans la vie.

    nb. l'homophobie des tradis ne date pas d'hier : je n'aurai pas la cruauté de rappeler l'affaire du sacristain de St Nicolas du Chardonnet licencié pour cause d'homosexualité,voir le lien qui suit

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechExpJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007026634&fastReqId=828086193&fastPos=28

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quittez vos grands airs et rabattez un peu de votre superbe. Je ne doute pas de la légalité de la condamnation de Nicolas. Reste qu'il est condamné pour avoir exprimer son opinion d'une manière pacifique, et qui serait restée sereine s'il n'y avait pas, en face, une certaine volonté de pourrir la chose.

      Nicolas aurait du, selon vous, "demander pardon aux victimes". On croit rêver! êtes-vous sérieux? Quelles sont ces 'victimes'? Victimes de quoi?

      Je répète que harassé, poursuivi, frappé, etc, Nicolas a décidé de ne pas se montrer coopératif. C'est pour cette raison qu'il a pris deux mois de taule. S'il avait milité pour une autre cause, s'il avait été femen par exemple, il n'aurait pas eu à se rebeller puisqu'il n'aurait pas été poursuivi. On le verrait, au contraire, sur un plateau télé...

      Supprimer
    2. cet argument de la récidive ne tient absolument pas compte de la REALITE de la justice en France. les multi-récidivistes jamais emprisonnés sont légion, parce que les peines inférieures à 1 an sont excessivement rarement, voire jamais, exécutées. la seule raison pour laquelle cette peine a été exécutée est l'acharnement de la répression politique. comme dit le webmestre, les Femens, ou autre, récidivistes ne sont même pas poursuivis, encore moins tabassés, jamais condamnés. on pourrait ajouter les nervis de la CGT, ou d'autres clans bien connus et jamais poursuivis.

      à propos du prélèvement d'ADN, il me semble avoir lu que les consignes données aux manifestants disaient que ce n'était pas légal, sauf APRES condamnation, et non pas avant. de même les contrôles d'identité abusifs ne semblent pas légaux.

      justice indépendante ? vous êtes au pays des bisounours ?

      Supprimer
    3. la police est politique. dans les manifs, la police a joué les provocations. il paraît que c'est "habituel" ... ah bon ? on n'en a jamais vu dans les manifs des syndicats, ou dans celle organisées par les affidés du PS. bizarre n'est-ce pas ?

      Supprimer
    4. Vos accusations d'homophobie n'engagent que vous.
      Je fais partie de ceux qui estiment que l'homophobie se situe plutôt dans le camp Taubira.
      Arrêtez-donc vos amalgames inacceptables.
      Nous en avons assez d'être insultés par des gens qui se croient autorisés à donner des leçons de morale socialiste alors qu'ils feraient mieux de balayer devant leur porte !

      Durant la manif pour tous, nous avons justement dénoncé les implications du mariage pour tous et nous avons même reçu pour celà le soutien de nombreux homosexuels courageux qui estiment que cette loi n'est pas tenable et dessert en réalité leur cause.
      On a même reçu le soutien de la communauté "Homovox".
      Si on s'en tient aux statistiques réelles, on constate que le mariage n'intéresse qu'une toute petite partie de la communauté homosexuelle.
      En Espagne, le pourcentage des mariages gay, c'est 0.1% !!!
      Voilà pour la popularité réelle du mariage gay au sein de cette communauté.

      On peut dire qu'avant la loi Taubira, la relative tolérance de la communauté gay par la société était une réalité.
      Si vous voulez trouver de l'homophobie en France, je vous conseille à tout hasard de comparer la situation de notre pays avec celle d'un pays du Moyen orient; vous serez servi !
      Il est effectivement à craindre que le mariage gay fasse remonter le niveau d'homophobie dans notre pays mais nous n'y sommes pour rien.
      Nous avons SUPPLIÉ François Hollande pour qu'il retire cette loi.
      Il est resté sourd à notre demande.
      Il porte donc la responsabilité morale de tout ce qui pourra arriver dès la promulgation de la loi.

      Eric-p

      Supprimer
    5. Je ne comprends pas auprès de qui Nicolas devrait demander pardon.
      Pardon de quoi d'ailleurs ? Pour qui ?

      J'ai vraiment l'impression que vous semblez prendre vos désirs pour
      des réalités. Ce serait plutôt à François Hollande de demander pardon pour avoir offensé au moins la moitié de la population opposée
      à l'adoption par des couples homosexuels et dont le gouvernement n'a pas tenu compte.

      C'est plutôt François Hollande qui aura à rendre des comptes de sa politique et l'histoirte jugera.

      Eric-p

      Supprimer
  16. Ce jeune homme a bien le droit de défendre ses idées
    Mais il n'a pas le droit d'insulter les policiers, de s'évader du fourgon qui le conduit pour vérifications ni non plus de refuser de se soumettre à un test.
    Sa condamnation bien que sévère est légitime et pas plus disproportionnée que pour le syndicaliste qui a écopé de 4 mois de prison pour avoir blessé.... 6 policiers en jetant ...un oeuf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne comprends pas votre point de vue. Sa condamnation est-elle "disproportionnée" ou "légitime"? Je ne sais pas quel a été le comportement de Nicolas dans le fourgon, etc etc. Je sais que j'aurais personnellement bien du mal dans semblable situation à rester serein, et que ce qui me retiendrait serait bien plus certainement la pétoche que je ne sais quel respect qui serait du à des gens dont certains se comportent comme j'ai observé qu'ils se comportent.

      Supprimer
    2. Et ne parlons pas des poursuites engagées contre un homme qui avait dit "cass toi pauv' con" à un autre Nicolas. Résultat : la France condamnée par la CEDH était devenue la risée du monde et cela continue en voyant tous ces opposants au mariage homo institué sans problème aucun dans tous les pays et états civilisés. Je voudrais comprendre pourquoi le mariage de deux femmes ou de deux hommes vous hérisse tant. Si c'est pour des convictions religieuses, je vous signale que la France est une République laïque et non pas une théocratie. Je ne suis pas contre le droit de manifester qui est garanti par la loi mais à condition que cela se passe dans le calme et la dignité.

      Supprimer
    3. Cher anonyme de 00:03. Je trouve votre message, vous voudriez comprendre ce qui me (nous?) hérisse dans le mariage unisexe. Il se fait tard, je n'ai pas le goût à reprendre en boucle pour la iksième fois tout ce qui a pu être dit sur le sujet.

      Je vais plutôt vous résumer ce que je perçois des manifestations quasi-continues depuis le 24 mars 2013: Le pouvoir nous casse les pieds --> on lui casse les pieds. Vous me trouvez gamin? Une psychiatre que je fréquente me trouve en plein "processus cathartique de renarcissisation". Je vous avoue que je ne comprends pas tjrs tout ce qu'elle me dit.

      Supprimer
  17. Selon un grand quotidien parisien du soir, connu pour son sérieux et son austérité, le justiciable aurait aggravé son cas en fournissant une identité imaginaire ce qui est un délit. Il aurait commis plusieurs délits sans que l'on puisse appliquer le cumul idéal d'infractions. Je vois mal ce jeune homme militer topless chez les "Femen", à moins bien entendu qu'il n'ait décidé de changer de sexe !!! Vous avez un charmant sens de l'euphémisme lorsque vous dites quil "a décidé de ne pas se montrer coopératif" alors qu'il a menti sciemment en donnant une fausse identité à un OPJ. Bon citoyen, respectueux des lois et règlements (y compris des lois fiscales) lorsqu'un policier ou un gendarme me demande mes papiers et/ou de décliner mon identité j'obtempère toujours à sa requête.


    NB Je pense que vous apprecierez le projet du ministre de l'intérieur Manuel Valls de permettre aux citoyens de saisir directement l'IGS ou l'IGPN de toute faute commise par un fonctionnaire de police de quelque grade qu'il soit. Pour les gendarmes c'est plus compliqué car ce sont des militaires. Personnellement j'aurais souhaité que l'on mette le numéro matricule des fonctionnaires de police de manière bien visible sur leur uniforme (comme cela se faisait dans ma jeunesse) et surtout qu'on ne les équipe pas d'armes à feu ainsi que cela se pratique en Angleterre où les sympathiques "Bobbys" n'ont jamais été armés depuis leur création par Sir Robert Peel (voir le site de la Metropolitan Police of London). Si les faits s'étaient produits au Royaume-Uni et que votre protégé se soit conduit de la même manière envers un officier de police nul doute qu'il passerait un séjour beaucoup plus long dans les prisons de Sa Majesté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "un grand quotidien parisien du soir, connu pour son sérieux et son austérité"

      --> au lieu de procéder par rébus et autres gamineries, dites-nous quel est ce grand quotidien vespéral que nous aurions à Paris, qui serait connu pour son sérieux? je ne vois pas.

      "lorsqu'un policier ou un gendarme me demande mes papiers"

      --> moi de même. Cependant, vous dites cela avec calme et sérénité, ce qui me donne à penser que vous avez été exposé à des manières policées plutôt qu'à des manières policières

      Supprimer
    2. Décidément, Monsieur, vous êtes un sot ; un sot en trois lettres : vous savez très bien à quel organe de presse (que vous lisez probablemennt tous les soirs) je faisais allusion. Cela vous évite de répondre sur le fond. Maintenant lorsqu'un gamin des banlieues sera condamné j'espère que vous prendrez sa défense ou alors je serais en droit de penser que votre sollicitude ne s'applique qu'aux jeunes gens de droite, de familles friquées, catholiques bon teint et ayant une belle peuu bien blanche.

      Supprimer
    3. Je vais vous dire une chose: il y a quelques jours je voyais un débat entre deux hommes, que j'appellerais le jeune et le vieux. Le jeune était candidat pour le FN et le vieux pour l'UMP. Le vieux explique que l'extrême-droaaaate c'est mal, etc etc. Et là: le jeune rit.

      Mais attention, hein? il ne rit pas nerveusement! Il rit d'un bon rire. Il rit comme on rit des farces du vieux tonton qui fait un sketch à la fin d'un repas de famille. Et là, le vieux fait un sketch-imitation, il ressort les vieilles envolées des années 1980/90. Et le jeune rit, il rit avec sympathie, et il rit parce que, franchement, le sketch est drôle.

      J'ai eu mal pour le vieux.

      Le rapport avec vous? c'est la tirade sur le "grand quotidien parisien du soir" qui ferait autorité. Ça me rappelle mon adolescence. Mon père achetait Le Monde. Le lire était son rite. Aujourd'hui je ne fréquente personne de ma génération qui achète un journal (à part éventuellement L'Equipe).

      Désormais Le Monde appartient à Pierre Bergé. Quand il parait, les infos sont en ligne depuis plusieurs longtemps. Reste l'analyse: elle s'est considérablement réduite, là comme ailleurs. La plupart des feuilles imprimées se bornent à délayer les mêmes dépêches AFP. C'est pour cela qu'elles vont mourir. De même que les vinyles puis les CD sont morts.

      La dessus donc vous arrivez avec votre moraline républicaine, vous me rappelez quelques profs croisés dans les années 80. Certains étaient sympas, d'autres non, peu importe: vous avez leur ton. A la décharge de mes profs: ils y croyaient peut-être, ils faisaient leurs phrases eux-mêmes, elles étaient au goût du jour. Les vôtres sentent la naphtaline. Comprenez bien que ce n'est pas votre point de vue que je trouve drôle: juste le ton délicieusement retro de vos arguments.

      Mais puisque vous me ramenez à l'univers de mes 12/18 ans je vais vous dire ce qu'à certains adultes de l'époque j'aurais du dire, que je n'ai pas dit, et c'est dommage car j'aurais gagné du temps: allez vous faire foutre.

      Supprimer
  18. l'anonyme 22/06 15:54

    Le meilleur est à la fin , comme souvent , "l'homophobie des tradis..."

    Cela sent son petit militant de service à plein nez....D'où la bonne foi évidente et le discours stupidement légaliste hors de toute réalité.
    En philosophie du droit on appelle ça du "positivisme juridique" en qqe sorte un droit qui n'a plus de sens et d'intelligibilité.

    Epargnez nous vos cours de droit l'anonyme car avant de faire du droit ou toute autre tambouille il faut tenter d'être un humain de penser et d'intelliger ce qui est plus difficile

    RépondreSupprimer
  19. pour le troll bisounours : même les magistrats s'indignent de cette condamnation inique

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-condamnation-qui-ebranle-la-magistrature-21-06-2013-1684407_23.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ ano 14:27

      Vous êtes d'une mauvaise foi incroyable ce ne sont pas "les" magistrats qui s'indigneraient de cette condamnation mais? si j'ai bien lu l'article du Point, UN seul magistrat courageusement anonyme qui fait mine de se cacher derrière le devoir de réserve; le dénommé Nicolas n'est ni Calas ni Alfred Dreyfus.
      @ à Peripathos: A-ton encore le droit d'appartenir à un syndicat professionnel ? est-ce un délit ? est-ce un délit d'avoir la fibre sociale et de faire correctement son métier "comme un digne et loyal Magistrat". Je ne crois pas que vous eussiez protesté lors des attaques antisémites proférées par le responsable d'une organisation de magistrats de droite qui s'est auto-dissoute à l'encontre d'un magistrat israélite.

      Autre erreur et de taille celle-la : sachez que le parquet n'exprime pas directement le point de vue du pouvoir en place, je l'ai signalé supra : lorsque la Chancellerie intervient directement dans un dossier son intervention doit obligatoirement figurer au dossier de la procédure. Et vous connaissez bien entendu le vieil adage que l'on applique au représentant du ministère public "si l'écriture est serve, la parole est libre". "le pouvoir en place", comme vous dites, veut faire adopter un texte qui rendrait le parquet totalement indépendant.
      Enfin à ceux qi s'étonnent de la sévérité de cette décision qu'ils comparent avec les peines prononcées contre les auteurs de "l'attaque" du RER, je signalerai amicalement et sereinement qu'il s'agissait de MINEURS qui n'encouraient qu'une peine d'une quotité égale à la moitié de celle des majeurs.

      Supprimer
    2. Il est vrai qu'un magistrat n'est pas la magistrature à lui tout seul. Il est vrai aussi que rien n'indique qu'il soit seul à penser ainsi.

      Pour le reste, j'aime bien les guillemets autour de l'attaque du RER. Ca minimise sacrément les choses, une paire de guillemets. Essayez de les déplacer. Tenez, vous parlez d'un magistrat attaqué. Vous pourriez aussi bien parler d'un "magistrat" attaqué. Vous voyez? ca change tout. Vous êtes un gentil. Le Syndicat de la Magistrature lui-même devient chez vous une association de braves gens. Vous ne voyez pas ce qui choque par exemple dans le 'mur des cons' où ils épinglent leurs cibles, dont des parents de victimes.

      Que dire? Vous êtes désarmant.

      Supprimer
  20. Monsieur l'anonyme donneur de leçon de droit pénal

    Retournez à votre toute place et redescendez de votre chaire imaginaire et fantasmée car si vous savez un peu de droit sachez que ça ne suffit pas à rendre intelligent et à comprendre ce que "ma boulangère" , femme très avisée et respectable , elle , a bien compris et qui est qu'il y a de "bons" et de "mauvais" juges , de bons et de mauvais avocats , de bons mauvais et mauvais présidents comme de bons et mauvais patissiers...bref.
    Le droit écrit , positif , est une chose son application par des êtres humains particuliers pour des êtres particuliers dans une société donnée en est une autre qui nécessite d'intégrer beaucoup de paramètres hors du strict droit positif .

    Il a été dit et écrit , c'est à vérifier , que la juge qui a "jugé" serait membre du syndicat de la magistrature et , à ce moment là , sous dépendance idéologique et militante notoire ( pas besoin dans ce cas de coup de téléphone quand on a les mêmes référents idéologiques et le même prêt à ne pas penser automatique et réflexe ).

    Le fait est que la "juge" a suivi les réquisitions du procureur qui exprime , lui , directement le point de vue du pouvoir en place ( par un concours de circonstances ).

    Merci donc beaucoup de vos interventions très divertissantes

    ps. : quant à la petite attaque biaiseuse et persifleuse sur l'affaire du sacristain de St N du chardonnet elle est significative du niveau où vous vous situez . On pourrait vous accuser "d'homophobie" pour moins que ça dans l'atmosphère viciée actuelle . On ne voit pas trop où vous voulez en venir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agit pas d'une petite attaque biaiseuse et persifleuse, mais d'un rappel d'une affaire connue sous le nom de l'arrêt du sacristain homosexuel ou d'arrêt Painsecq qui a eu un certain retentissement à l'époque tant en raison des faits que de ses conséquences juridiques.

      Rappelons les faits.

      L'association FSSPX avait reconduit le contrat de travail du sieur Painsecq dans l'emploi d'aide-sacristain. Par la suite des tensions surgirent car une partie des fidèles supporta mal que le sacristain ne partage pas totalement leur foi. Naïf, il avait fait part de son homosexualité et de la découverte de sa séropositivité à des paroissiens qui s'empressèrent de porter les faits à la connaissance du curé Laguérie qui prononça le licenciement pour faute en 1987. Le conseil des prud'homimes ayant donné raison au sacristin le curé interjeta appel. Le hasard fit que l'affaire fut distribuée à la 21è chambre de la cour d'appel de Paris alors présidée par Henri Gleizes bien connu pour ses idées rétrogrades. Dans un arrêt ahurissant du 30 mars 1990 la cour considéra que la foi catholique traditionaliste constituait le "règle­ment intérieur" de l'entreprise, et que l'homosexualité étant "radicalement contraire à la loi divine inscrite dans la nature humaine" (sic) le licenciement pour faute était justifié. L'arrêt qui fit grand bruit fut abondamment commenté dans les gazettes juridiques et les amphithéâtres.

      Dans un arrêt rendu le 17 mars 1991 (pourvoi n° n°90-42.636) la chambre sociale de la cour de cassation cassait sèchement l'arrêt de la cour de Paris au motif que le licenciement par la FSSPX de son sacristain au seul motif de son homosexualité était illégal du fait de l’absence de constat d’un trouble caractérisé au sein de l’association.

      Cette affaire a eu un tel effet repous­soir , qu'aucun employeur n'a osé depuis lors invoquer en justice l'homosexualité comme motif légi­time de licenciement.

      Où voulais-je en venir ? Très simplement au fait que l'homophobie des intégristes ne date pas d'aujourd'hui car il y a près de 30 ans ils n'hésitaient à priver de son pain et à jeter l'opprobe sur un pauvre homme du seul fait de son homosexualité. Jésus avait pardonné à la femme adultère eux jetaient la pierre sur un homosexuel.

      Supprimer
  21. "harassé, poursuivi, frappé" ; arrêtez de nous faire pleurer, ce n'était pas la Loubianka quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me contente d'énoncer. Et donc effectivement: "harassé, poursuivi, frappé". La comparaison avec la Loubianka vous appartient.

      Supprimer
  22. Visiteur du soir ou st Thomas ????? ce qui est terrible dans votre prise de position n' est pas seulement votre doute et votre demande de preuves mais aussi le relativisme légaliste de votre démonstration. Quand je vois un homme mis à terre par plus fort que lui, ma compassion lui est acquise et je suis prêt à le défendre sans lui demander la cause de son malheur. Comme le mariage, la compassion n'est pas uniquement chrétienne mais elle est devenue une valeur chrétienne que j'aurai aimer partager avec vous

    RépondreSupprimer
  23. En réponse à l'article de Monsieur l'Abbé,
    je peux dire que j'ai eu une pensée fulgurante durant la dernière
    manif pour tous du 26 mai dernier.
    J'ai eu une pensée émue pour les premiers chrétiens,
    vous savez, les "illuminés" qui manifestaient eux aussi pacifiquement
    avant d'être jetés dans l'arène !
    En réalité, ce sont eux les anonymes, les héros du christianisme qui ont permis
    d'améliorer le sort spirituel des générations suivantes jusqu'à aujourd'hui.
    Quand j'étais jeune, vers 1976-1980, je ne réalisais pas du tout la portée politique de leurs actes et je dois avouer que je regardais ces péplums avec un certain détachement voire un détachement total.
    (On invite d'ailleurs les gens à manger des popcorns dans les salles de cinémna !)
    Ce n'est que plus de 30 ans après que j'ai pris conscience de l'importance et la valeur de leur sacrifice-militantisme.

    Il est trop tôt pour dire quel sera l'impact du sacrifice de l'incarcération de Nicolas Buss-Bernard (Je ne supporte pas qu'on le désigne par Monsieur B !) mais je suis enclin à penser
    que celà servira notre cause.

    Eric-p

    RépondreSupprimer
  24. Réponse à l'abbé G2T La référence au "général" De Gaulle me parait bien superflue, il y a bien d'autres références moins discutables que celle de ce mégalomane qui s'identifiait à la France mais a fait s'entretuer les français et provoqué les massacres de ceux qui se battaient sous le drapeau français (Mers-el-Kébir, Algérie) à coups de mensonges. Quant au "printemps français", je n'y crois pas, il ne s'agit que d'un "chant du cygne" du dernier carré des femmes et hommes libres, mais inégaux par essence, de ce pays, décrits avec talent par Jean Raspail, il y a 40 ans dans "le camp des saints". Ce n'est pas parce que le combat est perdu d'avance qu'il faut y renoncer car "il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer" et on peut toujours espérer..., car, "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir" et que "c'est l'espoir qui fait vivre" !
    G.S.

    RépondreSupprimer
  25. Les responsables de ce blog ont enfin compris comment fonctionne un blog. les propositions des opposant font monter la pression et attirent les répliques. S'il n'y a que des opinions semblables cela ronronne fatalement et devient sans intérêt. Il faut organiser la réplique. Le webmestre le sait bien qui sélectionne soigneusement les messages de ses opposants en veillant à ce que les choses n'aillent quand même pas trop loin. Je me suis bien amusé à voir toutes ces réactions "chien de Pavlov". Adias.

    RépondreSupprimer
  26. Croyez-vous ? Je pense plutôt que c'est le webmestre lui-même qui rédige les messages "trolls" pour faire monter la mayonnaise. En fait c'est un blog fantome.

    Cela me fait penser à une anecdote, peut-être apocryphe, que l'on raconte dans la marine. Un membre de l'équipage d'un sous-marin avait été largué en cours de mission par sa petite amie qui ne lui envoyait plus de messages. Afin qu'il garde le moral et évite de faire une crise c'est un officier qui lui a envoyé des messages amoureux jusqu'au retour du submersible à sa base.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas! je n'ai pas à me donner cette peine.

      Supprimer
  27. Merci l'anonyme d'avoir fait continument l'étalage d'une nullité n'ayant d'égale que la mauvaise foi.

    D'avoir montré aussi que vous aviez beaucoup de temps à perdre , à moins d'être payé pour cela , à aller faire l'opposant sur les forum et votre propagande en même temps .

    Quant à la question de fond , c'est la science , la raison , le coeur et la religion , notamment judéo-chrétienne, qui s'opposent au mariage homosexuel....Je comprend donc que vous vous sentiez mal et essayiez de venir convaincre et faire du prosélytisme pour vous convaincre vous même

    RépondreSupprimer