jeudi 19 février 2009

Faut-il canoniser Louis XVI?

« Faut-il canoniser Louis XVI?» - tel est le thème de l'après-midi du 21 mars 2009 au Centre Saint Paul, (conférence, table ronde, et cocktail - à 19H00 messe de requiem). Cliquez ici pour le programme et les infos.

D'habitude les choses s'enchaînent ainsi: l'évènement, une recension sur le web, vos réactions, chers lecteurs. Eh bien la partie 'commentaires' est d'ore et déjà ouverte à vos contributions, dont il sera fait part aux intervenants.

Et pour amorcer, voici ce qu'écrivent les organisateurs de cette après-midi:
Si elle paraît provocante, la question s’appuie pourtant sur plusieurs faits : et en premier lieu sur la déclaration de Sa Sainteté Pie VI, lors d’un Consistoire secret, le 17 juin 1793 : « Qui pourra jamais douter que ce Monarque ait été principalement immolé en haine de la Foi et par esprit de fureur contre les dogmes catholiques » et «Nous célébrerons (une messe) avec vous pour le repos de l’âme du Roi Louis XVI, quoique les prières funèbres puissent paraître superflues quand il s’agit d’un chrétien qu’on croit avoir mérité la palme du martyre, puisque Saint Augustin dit que l’Église ne prie pas pour les martyrs, mais qu’elle se recommande plutôt à leurs prières… »

Mais, pour autant le Pape n’a pas immédiatement introduit sa cause. Il est vrai que nous ne sommes pas dans notre ère de surmédiatisation où l’on sait dans les minutes qui suivent quel écrivain ou chanteur a fait une chute de vélo au Bangladesh, ou une rupture d’anévrisme à la Mamounia : on a vu sur la place Saint-Pierre, lors des obsèques de Jean-Paul II, des banderoles revendicatives : « Santo subito ! »

La cause du roi Louis XVI a été introduite à Rome une dizaine de fois depuis la duchesse de Berry jusqu’aux Girault de Coursac. Elle n’a pas abouti pour l’heure.

Les questions que nous poserons à nos intervenants seront : Le roi a-t-il été un mauvais roi ? et si oui, est-ce parce qu’il était, suivant la tradition française, un roi très-chrétien, et Louis XVI a-t-il transformé cette règle de conduite en « roi TROP chrétien » ? or peut-on être trop chrétien ?

Documents: On trouve sur ce site le discours du Pape Pie VI prononcé au Consistoire secret du 11 juin 1793.
Print Friendly and PDF

1 commentaire:

  1. Appeler au "Santo subito!" pour le Serviteur de Dieu Jean-Paul II n'est pas une "revendication" !! C'est quand même incroyable comment un cri du coeur de deux millions de catholiques présents à Rome pour accompagner les derniers instants de ce Pape tant aimé peut être confondu à dessein avec une terminologie syndicaliste de bas étage ? Etonnant de l'IBP. Y aurait-il vraiment une différence entre l'Abbé de Tanouarn et ...ses troupes ?

    Quant à Louis XVI, un martyr certes; un saint ? Une vie droite, un grand coeur, un innocent, mais voir si vraiment suffisamment d'envergure(de niveau, de compétence on dirait aujourd'hui) pour porter la charge où Dieu l'avait placé ? Son pêché face à son devoir d'état n'était-il pas un manque incroyable de lucidité ? Une forme d'autisme, d'aveuglement presque face aux évenements qui se préparaient depuis bien dix ans au moins, face à la reine qui a bien prêté le flanc aux calomnies par certaines facettes de son comportement indigne d'une fille de Marie-Thérèse et n'arrivant pas à la hauteur de la reine Marie Leszczynska. Le manque de fermeté du roi n'est-ce pas encore ce pêché envers le devoir d'état ? Puis ce malheureux bonnet phrygien...certes n'a t-il pu agir autrement pour protéger sa famille, mais quand même, quand même...Et le refus de s'allier d'emblée à La Fayette et les constitutionnels, pour construire une forte monarchie constitutionnelle à l'anglaise et sauver la royauté (reconnaissons que les privilèges c'était absurde et sûrment pas chrétien, ils tomberaient d'eux-mêmes d'ailleurs et le mérite prendrait place). Il a malheureusement payé ces erreurs d'une manière effroyable.
    Bref, un état de martyr suffit-il pour faire un saint ?

    RépondreSupprimer