mardi 12 mars 2013

Prier pour et avec le Conclave

Le Conclave, on le sait, s'ouvre aujourd'hui, mardi. Pour les Parisiens, vous pouvez venir au Centre Saint Paul prier pour le prochain pape quel qu'il soit. La situation de l'Eglise est grave nous a fait savoir Benoît XVI en démissionnant. Tellement grave que l'idéologie passe au second plan Cette élection n'est pas celle d'un progressiste ou d'un traditionaliste, mais celle de l'homme donné, de l'homme efficace par le don qu'il aura fait de lui-même pour conduire la barque de Pierre à travers les récifs. Tout le monde comprend bien que "faire des réformes" ne suffit pas et qu'en une telle occurrence, les réformes constitueraient surtout un aveu d'impuissance. Le problème n'est pas de réformer mais de reformer l'Eglise nous expliquait récemment le Père Viot au Centre Saint Paul, de retrouver l'élan initial, l'appel de Dieu sur lequel l'Eglise (qahal en hébreu) a été fondée. Pour réentendre cet appel, tous ensemble avec le prochain pape, il n'y a qu'une seule solution : la prière.

Nous prierons, quels que soient les résultats du conclave, que ce soit d'une prière de demande ou d'une prière d'action de grâce, mardi de 21 H 30 à 24 H et mercredi de 8 H 30 à 18 H. Venez ! Il vous suffit de pousser la porte et de vous mettre à genoux dans le silence. Nous ne prierons pas pour nous-mêmes, pour que notre volonté se fasse, mais, devant Dieu, pour qu'il accomplisse dans son Eglise et par son Eglise sa Justice qui n'est pas la nôtre.

En même temps que cette prière s'élève vers le Ciel, nous prêchons les exercices spirituels de Saint-Ignace, d'où le côté un peu baroque de nos horaires. (Baroque ? Ignacien ? C'est tout un !). Beaucoup ont répondu à notre appel pour ces Exercices dans la ville, chaque soir de cette semaine entre 18 H 15 et 21 H 30. J'avoue que, prêchant aux autres, je me prêche aussi à moi-même, admirant la sobre parole ignacienne, revenant avec lui au principe et fondement : l'homme a été créé pour faire de sa vie une louange ; l'homme a été créé pour ne rendre honneur qu'à Dieu et à ce qui étend son règne, à l'exclusion de toute idolâtrie (l'idole du Moi, l'idole du sexe, l'idole de l'argent) ; l'homme a été créé pour servir, c'est-à-dire pour aimer : "Soyez au service les uns des autres" dit saint Paul aux Ephésiens.

Quand on comprend cela, quelle liberté ! On est "indifférent" dit saint Ignace. On use des bien de ce monde comme n'en usant pas avait expliqué saint Paul aux Corinthiens (I Co 7). On exerce sa responsabilité d'homme ou de femme sans que rien ni personne ne puisse vous en empêcher. Faire une telle retraite aujourd'hui ? C'est encore prier pour et avec le Conclave, c'est entrer dans la résistance chrétienne, la seule qui n'ait jamais désarmé... C'est se porter volontaire pour les troupes d'élite du pape, comme l'avait perçu si vivement Ignace de Loyola, le capitaine de Pampelune devenu, sans l'avoir voulu, Officier général au Royaume de Dieu.

5 commentaires:

  1. Cher anonyme de tantôt, qui avez laissé un commentaire: je ne le publierai pas. Je suis plutôt libéral quant à la modération dès qu'il s'agit de débattre, au risque de laisser fréquemment passer des propos oiseux ou désobligeants. Non pas que le vôtre le soit forcément mais... il ne correspond pas à l'esprit du post dans lequel l'abbé de Tanoüarn appelle à la prière ("Venez!").

    RépondreSupprimer
  2. Saint Ignace vous a entendus : il a transmis vos prières à qui de droit. Nous avons un pape jésuite et argentin... d'origine italienne.

    RépondreSupprimer
  3. Bizarre... Mon commentaire n'avait pourtant rien de glauque ni d’injurieux. Je notais simplement que vos exercices spirituels dans le sillage de St Ignace me semblaient avoir été suivis d'effet. Je ne comprends pas pourquoi vous l'avez supprimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher/e Maye -- Sans doute faites vous référence à votre commentaire de 00:27? je ne l'ai pas supprimé, et si vous ne l'avez pas vu à 11/02, c'est parce que je ne l'avais pas encore 'valider'. Contrairement à une rumeur, je ne suis pas connecté 24/24. -- Cordialement!

      Supprimer