jeudi 21 octobre 2021

Créateur des anges

 "Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie" disait Pascal.Le monde pourtant n'est pas vide. Il n'y a pas que les hommes, on y découvre à bien y réfléchir, avec l'Intelligence divine omniprésente, la multitude innombrables des anges, ces êtres spirituels créés, ces êtres intelligents et libres. Les anges sont les premiers extra-terrestres. Dans la Bible, ils servent de messagers (angeloi) entre Dieu et les hommes. Autant nos contemporains ont parfois du mal à croire en Dieu, autant ils admettent facilement tout ce peuple hiérarchisé d'anges, qui dansent devant le Mystère de l'univers. Pourquoi les anges sont-ils tellement en faveur ? Parce que tout un chacun refuse le silence de l'univers, silence effrayant et que spontanément on conçoit l'espace comme peuplé d'esprits. Peuplé d'anges.  

Encore faut-il ajouter, que les anges, esprits libres, ont eu à sa déterminer entre le bien et le mal. Le Bien ? Dieu et l'ordre qu'Il a créé. Le mal ? Se mettre à la place de Dieu et vivre pour soi. Ce verset du prophète Isaïe est particulièrement évocateur de ce qui a pu se passer dans l'esprit des anges mauvais : « J'escaladerai les cieux ; au-dessus des étoiles j'érigerai mon trône ; je serai semblable au Très Haut » (Is 14,13). Que ce soit le péché de l'ange ou le péché de l'homme, il consiste toujours à refuser la loi de Dieu et à se mettre à sa place. La loi de Dieu est-elle composée d'oukases autoritaires fulminés sans motifs ? Non ! La loi c'est ce qui tourne les hommes vers Dieu. Elle est aimée par ceux qui cherchent Dieu : Lex Domini immaculata convertens animas. Pour le psalmiste, qui ne connaissait pas encore les critères d'adaptation au monde discutés à Vatican II ou qui n'avait pas lu le rapport Sauvé, c'est parce que la loi du Seigneur est sans tâche qu'elle attire les âmes... Et de même elle attire les anges qui ont fait le choix du bien. 

Le choix des anges nous permet de lire en grosses lettres  le choix des hommes, qui eux aussi doivent se déterminer selon leur vouloir foncier. Il y a une véritable fraternité dans le service de Dieu entre les anges et nous, comme le marque l'Apocalypse ; "Alors, dit Jean, je me prosternai aux pieds de l'ange pour l'adorer, mais lui me dit :  Non attention, je suis un serviteur comme toi et comme tes frères qui possèdent le témoignage de Jésus, c'est Dieu que tu dois adorer" (Apoc. 19, 10)

L'archange saint Michel est emblématique de ce choix  de Dieu. Il est le protecteur d'Israël, le chevalier d'un peuple persécuté : "En ce temps-là écrit le prophète Daniel, se lèvera Michel, le grand prince qui se tient auprès des enfants de son peuple. Ce sera un temps d'angoisse tel qu'il n'y en a pas eu depuis que la nation existe; En ce temps là ton peuple échappera, tous ceux qui sont inscrit dans le livre [échapperont] (Daniel 12, 1-2). L'ange Michel est ici au service du peuple d'Israël, comme il sera au service de l'humanité  tout entière dans le livre de l'Apocalypse (12), au terme d'une bataille qu'il mènera pour le bien commun des anges et des hommes, contre "l'antique serpent", l'ange déchu, le diable. Son nom renvoie à sa mission : Mikaël, qui comme Dieu ? Contre les anges déchus qui se sont pris pour Dieu, l'archange Mikaël nous rappelle que c'est folie de se comparer à Dieu, que cette prétention et cet orgueil métaphysiquement ridicules comportent en eux mêmes   le châtiment qu'ils appellent par leur provocation - tout simplement le rétablissement de la vérité.                                                                                                                                                            

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire